Vincent C: Magicien pour adultes

Mardi soir, le Tout-Montréal (tous ceux qui n’étaient pas à la première de la Guerre des Tuques 3D) et le gratin des magiciens (Fredo, Sébastien Louis-XVI, Dominick Léonard et même Renaud Lefort, parce qu’il faut être un peu magicien pour être capable de faire des coups de circuit par derrière), avaient été conviés au St-Denis 2 pour découvrir le premier spectacle de l’humoriste-prestigitateur Vincent C.

12196283_10153711600264771_8215445120209300781_n

Photo par Marie Jetset

Vincent C. roule sa bosse depuis très longtemps dans le milieu du spectacle. La majorité du grand public, dont moi-même, l’avions découvert dans le cadre de la toute première édition du concours En route vers mon premier gala Juste pour rire. Ceux avec plus de mémoire se souviendront même qu’il avait réussi à sortir nul autre que Guillaume Wagner de la compétition. Par la suite, il a continué de se produire dans moult soirées dans les bars avant d’être repéré pour faire partie du Comedy Majik Cho, en compagnie, entre autres, d’Arturo Brachetti. Par après, il est même devenu un des membres de l’édition française de la célèbre émission Fort Boyard. Au travers tout ça, il a même récolté les honneurs, le Mandrake d’or en 2014, qui est l’équivalent des « Oscar » version magie. Bref, c’est un autre artiste qui a fait son chemin de croix artistique avant d’atteindre la mythique salle du St-Denis.

J’étais très excitée de découvrir son univers en format 90 minutes. Au fil des ans, j’avais pu voir à maintes reprises ses numéros dans les bars, mais tout comme pour l’humoriste qui fait du stand-up, il y a une marge entre faire le St-Ciboire et faire le St-Denis.

C’est dans un décor à mi-chemin entre le cabinet des curiosités et le garage de « boys » que Vincent C nous a invités à plonger dans son univers. Dans un début de spectacle surprenant, il nous a offert un monologue d’introduction pour bien nous préparer à l’expérience que nous allions vivre.  De cette intro rythmée, j’ai retenu la phrase suivante : « La magie n’est pas faite pour comprendre c’est fait pour faire wow « .  Du coup, j’ai mis ma tête à « Off » et je me suis laissée porter vers où il voudrait bien nous amener.

L’univers dans lequel nous plonge Vincent C. est totalement irrévérencieux. Durant 90 minutes, il ose tenter de nous démystifier la magie en présentant des numéros célèbres pimentés à sa sauce. À chaque fois où il tentait de nous expliquer un tour, que nous pensions l’avoir compris, il arrivait toujours avec un punch qui ne faisait que troubler encore plus nos esprits. Ainsi, même s’il paraissait évident qu’il ne plantait pas des couteaux pour vrai dans le corps de sa copine-assistante, je me demande encore comment a-t-il pu faire le schéma des coups qui seraient donnés, mais surtout comment avait-il fait pour connaître « d’avance » les noms des participants dans la salle qui ont contribué à ce numéro. Ou encore, comment le cellulaire d’une spectatrice a pu se ramasser dans un galon de peinture, galon qui a été sous nos yeux tout le long du numéro. J’en suis encore totalement mystifiée. En fait, les coups et les tours de Vincent C. étaient parfois si surprenants hier que la foule peinait à réagir, en quelque sorte bouche bée de par ce qu’elle venait de vivre. Souvent, Vincent a dû aller chercher les applaudissements de celle-ci. C’est tout dire.

Malgré tout, la grande force de ce spectacle réside dans les interactions entre Vincent C et son public. Dans son franc parlé, bien qu’il lui arrive d’être cru et direct, il reste toujours dans les limites de la politesse. Un peu comme peut le faire son metteur en scène Serge Denoncourt comme juge des Dieux de la danse. En fait, au-delà des tours, le verbe et les blagues de Vincent C. viennent ponctuer ce spectacle mirobolant, le tout formant en quelque sorte une trame narrative qui rend l’ensemble très fluide. Il est à noter pour la portion « blagues » du spectacle, Vincent C. s’est entouré de l’aide d’un de ses amis humoristes, l’excellent Alexandre Douville, un autre artiste qui n’a pas une langue de bois.

Je suis sortie du St-Denis complètement éblouie, charmée par le spectacle que je venais de voir, mais surtout par la consécration d’un magicien hors du commun. J’ai peut-être revu des numéros que j’avais vus plein de fois, j’ai peut-être pensé avoir compris quelques tours mais, malgré tout, ma soirée fut magique. Comme je l’ai si bien dit à une amie, ce n’est pas parce qu’on sait que nos parents nous achètent nos cadeaux de Noël qu’on ne peut plus croire au Père Noël. Bien hier, j’ai cru en Vincent comme je crois encore au gros barbu du Pôle Nord. Je conseille ce spectacle à tous les gens qui veulent retrouver leur naïveté le temps d’une soirée.

Vincent C. Magicien pour adultes, en tournée partout au Québec. Pour plus d’informations consultez le : http://www.vincentc.ca/ et allez consulter sa page Facebook.

Merci à Encore pour l’invitation.

12011337_10153351278899335_8111410610711146509_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s