Roman Frayssinet: Les débuts d’un grand humoriste

Photo par Marie Jetset

Photo par Marie Jetset

Compléter une formation à l’école nationale de l’humour et sortir un spectacle solo la même année de sa collation des grades, c’est un beau défi que s’est imposé l’humoriste Roman Frayssinet. Roman est un jeune artiste très passionné par son art. Un récent article paru dans le Hufftington Post nous révélait que très tôt dans sa vie, il a eu la piqûre de l’humour. De plus, il a eu la chance d’être soutenu par ses parents qui l’ont envoyé ici au Québec faire des stages d’été à Juste pour rire avant que ce dernier ne se lance dans sa formation à l’école de l’humour. Touche-à-tout et curieux dans son art, avant même d’avoir son diplôme en main, il a eu le temps d’écrire deux saisons d’une web série, Migraine, en plus d’un spectacle du même nom. C’est d’ailleurs ce spectacle qui nous est actuellement présenté dans le cadre de Zoofest.

Pour les habitués de la web série Migraine, vous ne serez donc pas surpris d’apprendre que, pour cet opus scénique, Roman s’offre à nous à travers plusieurs dialogues avec lui-même projeté sur écran géant. Un choix audacieux pour un premier spectacle, car comme on dit par chez nous, il faut être « timé » pour pouvoir discuter ainsi avec un « être virtuel ».

Malgré son jeune âge (il n’a que 20 ans, comme aime le souligner tous les médias montréalais/ en réalité, il en a 21 ans), Roman aborde avec beaucoup de sagesse certains sujets, comme celui de la reconnaissance. Il se pose d’ailleurs plusieurs questions concernant ces moments durant lesquels on applaudit les gens, sur comment certains moments banals, tel que faire de la scène soit plus reconnu que les moments simples de la vie où nous faisons de bonnes actions. Il a appuyé ses dires avec une anecdote le décrivant au moment il tenait la porte des stations de métro.

À ses réflexions se glissent quelques jolis apartés. Il compare le civisme et la vie dans les transports en commun à Montréal et à Paris. Et il porte des réflexions sur son quartier, le Plateau Mont-Royal. Ce Français natif de Paris et Montréalais d’adoption fait bien gaffe de ne pas tomber dans tous les clichés qu’on a entendus mille fois. De toute façon, chaque fois qu’il en effleurait un, Roman « virtuel » était là pour le ramener à l’ordre.

Son spectacle est bien conçu dans son ensemble et on s’attache au personnage de scène de Roman. On le voit sous un angle nouveau, on découvre un style légèrement différent de ce qu’il nous avait démontré lors de la tournée de l’ENH. Par contre, sa finale qui met en scène la mort devrait être proscrit, un peu comme on ne finit pas une nouvelle littéraire en disant : ce n’était qu’un rêve. Roman devrait revoir sa finale afin qu’elle soit toute aussi en finesse que le spectacle qu’il nous a présenté. Aussi, alors qu’on nous promettait une heure de matériel, il n’a fait que 48 minutes sur scène (Mon erreur, il est bien indiqué 50 minutes dans le programme Zoofest, désolée en fin de festival, je commence à y voir moins clair!). Vous allez dire que je m’accroche dans les fleurs du tapis, mais bon, il aurait été logique et agréable que, sachant qu’il ne remplirait pas son heure, il demande à un de ses compères humoristes d’ouvrir pour lui. Ou il aurait pu écrire un peu plus de matériel. Malgré ces légères anicroches, j’ai eu la chance de voir un excellent spectacle, mais surtout de voir le début d’une belle et longue carrière, que ce soit sur scène, en vidéo ou bien sur n’importe lequel médium Roman voudra bien guider ses passions.

Roman Frayssinet, un nom à retenir!

Migraine: 30-31 juillet et 1er août, 19h au Théâtre Ste-Catherine

La page Facebook de Roman: https://www.facebook.com/romanintheflimst?fref=ts

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s