Le spectacle des auteurs de la cuvée 2015

Cette semaine, dans le cadre du Zoofest, j’ai eu la chance de voir le produit du dur labeur de création des finissants-auteurs de la cuvée 2015 de l’École Nationale de l’humour (ENH). C’est toujours un plaisir année après année d’aller constater ce que nous réserve l’avenir dans le milieu de l’humour.

Cette année, la cohorte de 2015 nous réservait toute une surprise en consacrant son spectacle final en rendant « hommage » à Eric Lapointe, rien de moins. C’est donc grâce à une enfilade de sketchs que l’on plonge dans l’univers disjoncté de cette cohorte.

Les "Eric" de Terrebonne. Photo par Marie Jetset

Les « Eric » de Terrebonne. Photo par Marie Jetset

Pour mettre en vie leurs mots,  c’est leur professeur Nicolas « Snick » Boucher qui a mis en scène leurs numéros. Pour le reste, ils ont demandé l’aide des comédiens et humoristes Linda Bouchard, Ghyslain Dufresne (ancien Chick n’Swell), Simon Laroche et Dominic Massicotte (des Pic Bois), des comédiens pour qui l’absurde et le burlesque leur vont comme des gants.

J’ai bien aimé voir Simon Laroche en comédien, lui qui a fini l’école de l’humour en 2012 et que l’on connaît surtout pour ses collaborations sur « En mode Salvail » à V télé et sa toute nouvelle émission « Encore sous la garantie » à Vrak TV. Ses mimiques et sa gestuelle collaient parfaitement au thème du spectacle. De plus, il ne laisse personne indifférent lorsqu‘il imite Patrice L’Écuyer.

Le spectacle

J’ai bien aimé les saynètes ayant pour thème les «  Éric de Terrebonne », soit un groupe de gars, admirateurs de la première heure de notre « Ti-Cuir » national et qui se rencontrent occasionnellement pour parler de leur chanteur favori ainsi que de partager leurs souvenirs. D’ailleurs, la scène où les gars décident de jouer au poker avec une admiratrice d’Éric qui vient d’entrer dans le groupe est une de mes préférées de la soirée.

Je ne peux passer sous silence l’excellente parodie de « Prière de ne pas envoyer de fleurs », moment durant lequel «  Éric Lapointe » ne comprend véritablement pas le concept de cette émission télé, ce qui provoque plusieurs quiproquos tous plus drôles les uns que les autres. C’est un numéro que j’aurais bien vu s’intégrer dans une émission à sketchs du type « SNL Québec ».

Les rappeurs. Photo par Marie Jetset

Les rappeurs. Photo par Marie Jetset

J’ai aussi aimé que les élèves de l’ENH écrivent un texte pour le personnage de « Super Dom », lui qui fait parti habituellement de l’univers des Pic Bois. C’est une belle façon « d’écrire une commande » pour un artiste donné. Dans le cas de « Super Dom », il faut se rappeler qu’il est un humoriste de la relève au plus bas de l’échelle. Et ils ont su bien comprendre son univers.

Le numéro des retraités mettant en vedette Linda et Ghyslain dans les rôles de propriétaires de motel de la 117 rend bien hommage à la chanson du même nom. Sans doute un des numéros les plus réussis dans le thème « Eric Lapointe ».

Avoir la contrainte d’écrire sur Éric Lapointe mène parfois à des situations tirées par les cheveux. On recherche dans ce numéro un lien avec l’univers de notre rockeur québécois sans véritablement en trouver. Bien que le numéro conceptuel à l’allure de théâtre moderne et expérimental est drôle en raison de son absurdité la plus totale, on cherche vainement le lien qui l’unit à « Ti-Cuir ». Il en va de même pour les numéros de « Clue », du bébé possédé du démon ou encore du sketch « Complètement planète ».

Aussi, bien que très bien exécuté, le vidéo d’introduction détonne du reste, puisqu’il ne nous parle pas vraiment du sujet principal lui non plus.

Photo par Marie Jetset

Photo par Marie Jetset

Comme quoi se mettre une contrainte peut être bon pour le côté créatif, mais encore faut-il ne pas perdre le thème. Sinon on en perd le fil conducteur, on recherche en vain Eric Lapointe et on en perd ainsi notre attention.

Chose certaine, vous ressortirez de ce spectacle en ayant eu quelques fous rires et l’envie de vous acheter un album des meilleurs succès d’Eric Lapointe.

Le spectacle des auteurs, cuvée 2015 : 21-22-23 juillet à 20h30 au Monument National

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s