Un beau programme

Samedi soir dernier, je me suis offert Un beau programme dans le cadre de Zoofest. Ce spectacle est le fruit du travail de David Beaucage, que vous avez connu l’an dernier à Champagne-Maywest, et son amie, la très succulente et populaire Katherine Levac. Et pour être un beau programme, il en est tout un! Cette année, les deux amis ont décidé de se faire plaisir en ne faisant que ce qui leur plait dans l’univers du rire, soit des sketchs, des monologues, des chansons et des allusions à Mixmania. Tout le monde le sait : quand on fait quelque chose que l’on aime beaucoup, ça se ressent et ça rejaillit sur les autres ! Je peux vous dire que samedi dernier, les effets secondaires se faisaient bien sentir !

Photo par Marie Jetset

Photo par Marie Jetset

Dans une intro mi-chanson, mi-monologue, nos deux hôtes nous ont expliqué le déroulement de la soirée, en prenant bien soin de nous dire tout ce qui leur plaisait. Ainsi, c’est en femme-chat (costume qu’elle voudrait porter chaque jour de sa vie) que Katherine s’est présentée à nous, au son d’un doux « Miaw ». Elle nous a parlé de son désir d’un jour rencontrer Karine Vanasse, parce que selon elle, « elle est la preuve que n’importe qui peut devenir chix et qu’il y a toujours de l’espoir, quand on est débrouillard ». Une référence qui a tout de suite fait réagir la génération des 20-30 ans!

Mais n’allez pas penser que ce spectacle ne s’adresse qu’à un jeune public. Nos deux protagonistes tentent de ratisser large, en nous offrant entre autre une chanson pour les femmes de 64 ans. Avec des airs folks à la Louis-Jean Cormier et des refrains à la Kelly Clarkson, cette chanson parle des manies des gens de cette génération et aborde les téléromans des grandes chaînes télévisées. Pour y avoir entendu un couplet sur Mémoires Vives et la petite Laurie Berthier, je peux vous dire que cet extrait ne s’adressait pas uniquement aux boomers ; c’était clairement un plaisir coupable de Katherine de parler cette émission. D’ailleurs cette photo trouvée sur la fanpage de Katherine nous prouve son amour inconditionnel pour la petite Laurie !

Mc Gilles et Katherine Levac avec l'interprète de Laurie Berthier du téléroman Mémoires Vives. Photo tirée du Facebook de Katherine Levac

Mc Gilles et Katherine Levac avec l’interprète de Laurie Berthier du téléroman Mémoires Vives. Photo tirée du Facebook de Katherine Levac

Je vous dirais que les chansons sont vraiment les forces de ce spectacle, que ce soit celle sur les femmes de 64 ans, celle où David aborde des obstacles de la mort, ou encore leur incontournable futur tube «  le gars weird dans les partys », chanté en duo. D’ailleurs ce dernier extrait, que j’ai eu beaucoup de plaisir à fredonner avec eux, est une reprise du spectacle Champagne-Maywest de l’an dernier. Je souhaite ardemment qu’ils sortent un jour un EP de leurs compositions, qui sont drôles, sympathiques et satiriques. Attention Sèxe Illégal ! Vous pourriez avoir de la compétition !

Les quelques sketchs qu’ils nous ont offerts dans leurs 60 minutes vacillaient entre absurdité et satire. Dans un numéro qui n’est pas sans rappeler l’introduction du film Frisson 1, David Beaucage joue un homme harcelé par une amie de sa mère, quelque peu perverse au téléphone. Si les gens n’avaient pas la référence du film Frisson, ce numéro pouvait facilement devenir malaisant et ce, même si Katherine et David vivent gèrent très bien les malaises. De son côté, Katherine nous a offert offrir un sketch- monologue dans le personnage de Sabrina, une douchette du 450, qui souhaite voler la vedette au shower de son amie, Jess. Ce sketch, bien que drôle et sympathique (parce qu’on connaît tous quelqu’un comme son personnage), flirtait souvent avec les clichés. Nous étions tout de même conquis, alors mission réussie !

Un beau programme est donc un excellent spectacle, une suite logique et officieuse du spectacle Champagne-Maywest. Il s’avère être une belle manière de connaître la coqueluche de l’heure en humour, Katherine Levac, en dehors de son personnage de Paige Beaulieu. OUI, elle est drôle et ce, même si elle ne parle pas de Sudbury ! On y découvre sa belle naïveté et sa joie de vivre, sous ses airs de pince-sans-rire. Pour ce qui est de David Beaucage, même s’il s’est présenté en disant « merci d’être venu au spectacle, même si vous n’êtes pas venus pour moi !», il présente une excellente carte de visite pour des projets futurs. Bientôt, cette phrase n’existera plus dans son vocabulaire !

Je vous conseille Un beau programme, pour le plaisir de voir deux humoristes se faire plaisir… parce que Zoofest, c’est aussi ça, des « fantasmes de comiques » !

Un beau programme : 18-19 juillet 22h, Salle Hydro-Québec du Monument National

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s