Enfin Drôles: le retour en force des Pic-Bois à Zoofest

Chaque festival a ses traditions, ses événements phares qu’on attend année après année, par exemple la parade des jumeaux à JPR ou le xième comeback des B.B. aux Francofolies. Du côté du Zoofest, on pourrait dire que le spectacle des Pic-Bois, composé de Maxime Gervais et Dominic Massicotte, est toujours l’un des plus attendus du festival et en est quelque sorte devenu l’une de ses traditions. Après tout, ils en sont à leur 6ième année comme artiste invité du festival et 4ième concernant la présentation d’un spectacle bien à eux.

Cette année, exit Frite et Moule ainsi que leurs acolytes Célestin, Julien et Elos ; pour ce 4ième spectacle concept, c’est en simple duo que les Pic-Bois s’offrent à nous dans un spectacle nommé « Enfin drôles ». Lors de petits sketchs et des saynètes, ils essayeront tant bien que mal de se « conformer » aux conventions humoristiques qui sont si populaires en ce moment. Car comme ils le disent si bien en introduction, ce n’est pas avec leur style d’humour « qu’ils feront le panel d’Atomes Crochus. » Dans cette volonté d’être grand public, ils ont même dû sortir la « jarre à pénis », pour éviter de mentionner ce mot trop souvent ou pour simplement voir leur membre viril (les habitués des anciennes éditions des spectacles des Pic-Bois, comprendront certainement mon allusion ; sinon oui, c’est bien ce que vous pensez, on a déjà vu des « graines » lors de leurs anciens spectacles.

Photo par Marie Jetset

Photo par Marie Jetset

Dans un premier sketch totalement satirique, Dominic incarne sur scène son personnage de Super Dom, un habitué de l’univers des Pic-Bois ( puisqu’on a pu le voir dans le spectacle La Chasse, présenté lors d’une précédente édition de Zoofest). Ce personnage se veut l’archétype hyper cliché d’un jeune qui se lance en humour. Comme on dit dans le jargon, la relève de la relève de la relève, ainsi est surnommé celui qui a fini 4ième au concours de cégep en spectacle à sa 8ième participation et qui pense qu’il a des chances de devenir un grand humoriste parce qu’on l’a vu, en arrière plan, faire la file pour les auditions d’ « En route vers mon premier gala ». Bref, Super Dom est monté sur scène nous faire un « mauvais numéro » d’humour de bar d’un humoriste débutant. Pour les habitués des soirées d’humour, ce numéro peut être totalement hilarant, surtout quand on le prend au 2ième niveau.

Par la suite, Dominic et Maxime incarnent Andrée et Gilles, un vieux couple ayant 35 ans de vie commune, qui viennent s’offrir à nous au travers d’un psycho test pop tiré d’un magazine féminin. Avec des questions du genre : « Quel est votre breuvage préféré ? », pour ensuite entendre comme réponse : « De la sauce » : fou rire, garanti. Ce numéro avait un petit quelque chose qui me rappelait les « Démons du midi » avec Suzanne Lapointe et Gilles Latulipe. Et, sincèrement, je n’ai pas haï ça. Un numéro, qui n’est pas sans rappeler l’humour des émissions de début d’après-midi, car on traite d’un ton léger des sujets parfois lourds, mais avec lequel on trouve toujours le moyen d’en rire sans malice.

Chris and John, des personnages hauts en couleurs! Photo par Marie Jetset

Chris and John, des personnages hauts en couleurs! Photo par Marie Jetset

J’ai complètement été charmé par le numéro durant lequel ils incarnent des « faux gais », John et Chris qui sont dans des accoutrements à rendre jaloux n’importe quel membre de Village People et qui décrient des stéréotypes de la vie. Je dois admettre qu’il m’a été difficile de me concentrer sur leurs propos quand je les ai vus se déhancher dans de tels accoutrements. J’en ai ri aux larmes.

Es-tu jazz? Photo par Marie Jetset

Es-tu jazz? Photo par Marie Jetset

Bien qu’ils ont laissé de côté leurs amis Célestin et Julien, les garçons ont tout de même ramené quelques classiques ; Sinistre Goudille y fait une apparition, le « charmant Léopold » vient faire une intervention musclée, et bien sûr un sketch sur un après-ski jazz. Que seraient les Pic-Bois sans un numéro sur leur célèbre après-ski. Une de mes phrases préférées de ce numéro est sans contredit lorsque le personnage de Maxime nous dit en parlant de sa femme : «  Je lui ai acheté un dildo en ivoire, pour lui montrer que notre vie sexuelle est en voie de disparition », une phrase si déplacée, mais hilarante à la fois.

Photo par Marie Jetset

Photo par Marie Jetset

Aussi je ne peux passer sous silence les performances «  théâtrales » de Maxime qui, dans des saynètes fantastiques, nous dit des mots à vous faire gagner n’importe quelle partie de Scrabble. Ce n’est pas dit explicitement, mais je crois que c’est leur façon de rendre hommage à Denise Bombardier. C’est la seule raison qui me vient en tête après avoir entendu le mot «  pharisien » à plusieurs reprises durant ces numéros.

Comme seul bémol au spectacle, j’aurais aimé revoir nos Pic-Bois en rappel en «  eux-mêmes » et voir ce qu’était devenue cette « jarre à pénis » après 60 minutes de spectacle.

Sommes toutes, si vous êtes un admirateur des Pic-Bois, vous serez comblés par « Enfin Drôle ». Si vous ne le connaissez pas encore, dites-vous qu’ils sont très champ gauche. En fait, je dirais même que leur humour est un heureux mélange de l’humour de cabaret et vaudeville à la Gilles Latulipe, de l’humour arrogant des RBO et des Bleu Poudre, de l’humour absurde des Denis Drolet et de l’humour fantaisiste des Chick ‘n Swell. Si vous n’allez pas les voir après tout ça, bien contentez-vous des reprises des Feux de l’amour, parce que c’est tout ce que vous méritez.

Enfin Drôles : 18-19-20-24-26-27-28-30-31 juillet et 1 août à 20h30 à l’Espace Zoofest

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s