Which is Which à Zoofest: Envoûtant et mythique

Connaissez-vous Which is Which ? Avec un nom comme ça vous pouvez penser que je vous parle du nouveau band trendy qui a fait fureur au dernier festival Coachella ou encore le prochain groupe à découvrir à Osheaga ? Mais non c’était à Zoofest qu’il fallait être !

Which is Which c’est une histoire de famille, mais famille au sens large, genre famille de sang, mais surtout de cœur. C’est Virginie Fortin en compagnie de sa petite sœur Corinne et de leur ami Jean-Sébastien Houle ( Une toune par jour). D’un petit jam de sous-sol entre amis, ils ont fini par faire un EP, jouer un peu partout dans la province et même faire une apparition dans la maintenant célèbre Série Noire de Jean-François Rivard.

Leurs chansons valsant entre les styles pop, indie, country et ballades ont pour seuls et mêmes sujets le mystique. Des chansons sur les Licornes, les Vampires, les Loups-Garous, rien d’effrayant, ils les humanisent, ne les mettent en vie, en mots, en chansons. Ce n’est pas surprenant qu’ils aient ce genre de bestioles comme muse quand on connaît la dévotion des sœurs Fortin pour Buffy la tueuse de vampires, après tout elles sont de la génération qui a grandi avec les Loup Garou du Campus, Buffy, Entretien avec un vampire et j’en passe. Elles ne sont qu’à leur manière représentative de cette belle génération.

Which is Which, Zoofest 2014, photo par Marie Jetset

Which is Which, Zoofest 2014, photo par Marie Jetset

Lors de leurs spectacles Zoofest, elles enchaînaient chansons et quelques blagues, pour délier l’assistance et nous mettre sur le party. À propos de leur chanson sur les Loup Garou, une des deux sœurs Fortin a dit : «  ça paraît que vous n’êtes pas sorti avec un loup-garou conducteur de taxi, ce sont tous des crosseurs ! ». On aime leur ton sarcastique.

Ce fut une heure magique, j’ai l’air de jouer avec les mots, mais non, sérieusement ce groupe est envoutant, on se laisse bercer par leur musique, on est hyptonisé par les looks des sœurs Fortin et les rythmes au piano ou la guitare de Jean-Sébastien. Sans aucun doute un des spectacles que j’ai préféré à Zoofest cette année.

Si tu as manqué une de leurs 2 représentations, dommage pour toi, parce que leurs spectacles se font aussi rares que les envolées de Licornes. Mais va aimer leur page Facebook, on ne sait jamais peut-être que dans leurs horaires très chargés, ils trouveront le temps de se réunir bientôt sur scène, sinon console toi en écoutant leur album EP.

PS : Ne jamais sous-estimer la programmation musicale de Zoofest, n’oubliez pas que c’est un des premiers festivals à avoir mis en vedette les Sœurs Boulay ! Ce soir je vais couvrir le spectacle du groupe Soucy, La Pute de l’art, un groupe qui a fait pas mal jaser d’eux aux dernières Francouvertes. Ça aussi, ça promet !

#latergram Which is Which à @zoofest ( @virgfortin @cofortin )

A post shared by Marie-Soleil Lalonde (@mariejetset) on

Publicités

Une réflexion sur “Which is Which à Zoofest: Envoûtant et mythique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s