Zoofest: le royaume de l’humour absurde

Zoofest n’est pas seulement un tremplin ou une plate-forme pour les artistes émergents, c’est aussi un beau laboratoire pour les artistes déjà établit qui veulent essayer autre chose, se prouver, ou tout simplement rôder différemment leur nouveau matériel. Cette année, ce sont 2 humoristes de l’univers de l’humour absurde qui se sont donné rendez-vous dans le cadre de ce festival éclaté, il s’agit de Daniel Grenier et Jean-Thomas Jobin.

Daniel Grenier  haut en couleur

Après avoir passé 23 ans dans la peau du « Jaune » des Chick’n Swell, Daniel Grenier tente de se repositionner dans l’univers du spectacle.  Zoofest était la porte d’entrée parfaite pour cet artiste voulant nous montrer ses vraies couleurs.

Daniel Grenier, Zoofest 2014, photo par Marie Jetset

Daniel Grenier, Zoofest 2014, photo par Marie Jetset

Dans ce spectacle d’une heure, Daniel nous offre les meilleures chansons de son dernier album, Un poussin sur la tête, en nous interprétant entre autres sa chanson sur le jeu Angry Birds, une autre sur le drummer de Kiss, sur Manon Trach ou encore son succès du printemps : Vélo Tandem. D’ailleurs pour cette dernière chanson, je vous mets au défi de l’entendre et de ne pas l’avoir en ver d’oreille pour le reste de la semaine ( c’est quasi impossible à moins que quelqu’un te la remplace par du Allan Théo, mais ça c’est une autre histoire.) Ses chansons courtes et punchées nous font taper du pied (ou dans le front parce qu’on se dit : « WOW il ne vient pas de dire ça dans une chanson ! »).

On aime aussi les parties « monologues » de son spectacle. Entre autres lorsqu’il nous avoue son amour infini pour le nom Flavacol ( qui est le nom d’une compagnie de sel de pop corn), ou encore lorsqu’il nous montre sa chorégraphie avec un « invité très spécial ». En fait, il y a plusieurs invités spéciaux dans le spectacle, mais je ne peux vous les dévoiler pour ne pas briser la magie.

Bien que le spectacle est un peu inégal ( et c’est normal, car c’est du rodage), on sort de là en se disant que Daniel Grenier est tout sauf juste jaune, c’est un artiste coloré, accompli et tout simplement charmant. Pour être une grande consommatrice d’humour, j’ai aussi vu en lui cette figure patriarcale de l’humour absurde. Voir Daniel Grenier en spectacle, c’est aussi voir la genèse de la génération de l’humour absurde, en le voyant on comprend d’où vient une grande partie des jeunes humoristes qui se tendent vers ce milieu, par exemple les Yannick De Martino ou Olivier Martineau de ce monde.

Un 60 minutes à découvrir en laissant le côté gauche de son cerveau s’ouvrir !

DANIEL GRENIER EN PRISMACOLOR

27-28-30 juillet aux Katacombes 20h30

Le gala de l’absurde

En préparation de son  3e one-man-show, Jean-Thomas Jobin est venu roder quelques blagues de son prochain spectacle dans le cadre de mini-gala de l’humour sous le thème de l’absurde. D’ailleurs ses nouvelles blagues sont tout simplement savoureuses, que ce soit lorsqu’il nous parle de comment il voudrait voir les matchs de hockey commentés ou encore comment il répond à ses détracteurs sur les médias sociaux, c’est du pur bonbon. Sérieusement, ça mit un peu de baume sur la plaie que lui a laissé son spectacle Soulevez des Corneliu.

Si Daniel Grenier est un peu le patriarche de toute une génération d’humoriste absurde, Jean-Thomas Jobin en est en quelque sorte le parrain- non pas dans le sens mafieux du terme, mais bien filiale.

Jean-Thomas Jobin, photo par Marie Jetset

Jean-Thomas Jobin, photo par Marie Jetset

Dans un gala d’une heure, Jean-Thomas Jobin nous présente cette nouvelle génération d’humoristes qui se risque dans cet univers fabuleux qu’est l’humour absurde.  Pour le premier soir, Joe Guérin, Philippe-Audrey De Larue-St-Jacques, les Pic Bois, Richardson Zéphir et Yannick DeMartino ce sont prêtés au jeu.

Philippe-Audrey De Larue-St-Jacques

Philippe-Audrey De Larue-St-Jacques

Joe Guérin et Philippe-Audrey sont tous deux des finissants de la cohorte 2014 de l’école nationale de l’humour. Je suis contente de les voir dans ce spectacle, car lorsque je les ai vus en tournée, je ressentais des ramifications avec leurs univers et celles de Jean-Thomas Jobin. Joe nous a offert le même numéro qu’il fait en tournée ( et que vous pouvez voir à Zoofest), tandis que Philippe-Audrey y est allé d’un numéro original ou il nous parle de son  amour pour Marlene Dietrich et en nous faisant la lecture et son interprétation  d’un ouvrage de Foucault. Qui a dit que nos comics n’étaient pas des gens cultivés ?

Par la suite les Pic Bois sont venus nous offrir un de leur célèbre Après-ski jazz, ou le personnage de Dom s’est même permis de faire quelques blagues tirées de vieux Safarir. Ensuite ce fut le tour de Blackman alias Richardson Zéphir de venir faire son tour sur scène. Pour sa part, il est venu nous parler de l’hypersexualisation chez les ados.  Dans les deux cas, on ne se lasse jamais de ses personnages, on en prendrait encore et encore.

Lorsque j’ai dû quitter pour me rendre à mon prochain spectacle sans en arriver en retard, c’était au tour de Yannick De Martino à rentrer en scène.

Le gala de l’absurde est un de mes coups de cœur du festival, parce qu’il est frais comme un Peter’s Cup du Jockey. On se laisse bercer dans des univers diamétralement opposés, mais si semblables en même temps, c’est surprenant et hilarant.  Je ne suis pas la seule à aimer l’absurde à ce point, 300 personnes étaient dans la salle le premier soir et c’était aussi complet le soir suivant.

Juste pour rire devrait prendre des notes chez son petit frère Zoofest, et nous offrir un aussi beau gala de l’absurde, maintenant qu’ils sont plus que 3 à faire de ce genre d’humour.

LE GALA DE L’ABSURDE

23-24-25-26 juillet à l’Agora de l’UQAM, 20h30

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s