60 humoristes en 60 minutes: un pari réussit!

Dans la vie, on a tous quelqu’un dans notre entourage qui a des rêves qui dépassent l’entendement, mais sans que tu l’aies vu venir, il les réalise et avec succès en plus. Dans mon cas cette personne c’est Gabriel D’Almeida Freitas.

La première fois que je l’ai rencontré, c’était lors du lancement Zoofest de 2011, l’année où il graduait de l’École Nationale de l’humour. Il s’immisça dans une entrevue que je faisais avec ses compères de classes pour m’avouer rêver de devenir Boulanger, parce qu’il aimait l’odeur du bon pain. S’en ai suivi un malais et il est reparti et moi je suis restée avec une série de « WTF » de ma tête, et ce jusqu’à ce que je le vois faire son numéro lors du spectacle de l’ENH. Il n’y avait plus de doute j’avais affaire à toute une « bibitte », mais quelle « bibitte ». Roi des malaises et des situations absurdes, il se fit remarqué par ses webséries (pour lesquelles il a reçu des nominations aux Oliviers et aux Gémeaux), il eut 2 passages remarqués lors des éditions 2013 et 2014 d’En route vers mon premier gala JPR, avec entre autres un numéro ou il impliquait une chorale de 25 personnes et ses parents. Il ne faudrait pas oublier son prix qu’il a gagné au concours du Festival d’humour de Lourdes et son récent passage à Cavaillon, Gabriel a vraiment le vent dans les voiles.

Alors, au lancement de Zoofest, quand il m’avoua que son prochain projet était un spectacle comprenant 60 humoristes en 60 minutes, j’ai éclaté de rire en disant : « Mais oui, ça prend juste toi pour faire ça ». Eh oui, ça prend juste Gabriel pour embarquer ses amis et connaissances humoristiques dans un projet aussi fou, risqué, mais si fantastique. Et comme Gabriel ne fait pas les choses comme les autres, pas question de présenter son spectacle 32 000 milles fois, non il s’agirait d’un happening, que 2 présentations étaient à l’horaire du 12 et 13 juillet.

Il n’a pas mis de temps à remplir les places disponibles, autant dans la salle que sur la scène, en fait, il avait même prévu des humoristes en « back-up », mais vraiment tout le monde voulait faire partie du projet. Ainsi le soir ou j’ai eu la chance d’aller voir ce spectacle, j’ai pu y voir des Daniel Savoie, Phil Roy, Guillaume Pineault, Silvi Tourigny, Les Pic Bois et j’en passe.

60 humoristes en 60 minutes, photo par Marie Jetset

60 humoristes en 60 minutes, photo par Marie Jetset

Le spectacle

Il ne fallait pas aller voir ce spectacle avec l’idée d’y voir un spectacle d’humour. Bien qu’il regroupait 60 humoristes ( un peu plus vu les duos et cie), le spectacle avait tout d’un happening artistique, une œuvre collective qui se créer sous nos yeux, un peu comme des artistes peintres qui viennent lancer de la peinture les uns à la suite des autres dans une soirée mondaine new-yorkaise. En fait, ici on se faisait lancer parfois des blagues, parfois des sketchs, de temps en temps des plogues, parfois des essaies, quelques fois des erreurs, mais sans contredit, on vivait un bon moment.

On a aimé les artistes qui se sont lancés pleinement dans l’aventure en comprenant bien « l’absurdité », mais aussi le sérieux de la chose. Un de mes coups de cœurs de samedi soir va sans aucun doute à Joe Guérin, qui a fait une entrée en scène spectaculaire en nous faisait croire qu’il arrivait en hélicoptère. On a aimé aussi le numéro de Charles Deschamps, des liners politiquement incorrects, mais qui rentrait fort dans nos gueules. On a apprécié aussi le streptease humoristique de Simon Laroche, le french des Pic Bois, les lettres ouvertes de Phil Roy, et j’en passe.

Ce genre de spectacle, mise ainsi en début de festival était une excellente manière de 1, voir l’étendu des talents des artistes et artisans présents durant Zoofest, mais aussi qu’il n’y a rien d’impossible, que l’idée la plus folle et la plus absurde peut aussi se résulter en 2 soirs de salles combles.

Bravo à Gabriel et tous les autres artistes qui ont participé à cette belle folie. J’ai déjà hâte de connaître le prochain projet de Gabriel qui à mes yeux est plus qu’un simple humoriste, mais un Artiste avec un grand A.

( On attend encore de voir s’il y aura des supplémentaires, sinon vous saurez qu’il faut se précipiter à la billetterie quand Gabriel met au calendrier l’une de ses folies.)

En prime:

Un Flipagram des 60 humoristes ( sous la musique de Radio Radio)

http://flipagram.com/f/FMDcdF2K3D

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s