Frite et Moule: La Fin

Maka Kotto version Pic Bois, photo par Marie Jetset

Maka Kotto version Pic Bois, photo par Marie Jetset

Je voue une admiration sans bornes pour les Pic Bois depuis 2008, l’année ou tout comme vous, je les avais découverts grâce à En route vers mon premier gala et par la suite j’ai pu les apprécier « live » au travers de la soirée des Femmes à Barbe,mais pas nécessairement Femmes non plus de LeLouis Courchesne. Avec le temps, je suis passée de fan fini à amis de Dom et Maxime. Bref, le dernier opus de Frite et Moule je l’attendais de pied ferme. En plus, l’an dernier leur spectacle avait été si excellent, je me demandais bien vers quoi qu’ils nous amèneraient cette année.

Mes attentes étaient grandes, la vidéo promotionnelle était perturbante et on nous promettait une  narration par leur version de Maka Kotto.  Vu de l’extérieur, tous les éléments étaient là pour qu’on soit cette année encore un spectacle plus que mémorable.

Malheureusement, hier soir, je suis sortie déçue de l’Espace Zoofest. En fait, je suis sortie du spectacle en me répétant « WTF c’était quoi ça ? » Parce que oui, c’était quoi ça ? Vendredi soir, je n’ai pas sentie la magie opérée, vous savez, cette petite touche qui fait en sorte que même si parfois les Pic Bois vont trop loin, ils réussissent toujours à rattraper la mise d’une quelconque façon.

Contrairement aux deux précédents spectacles de Frite et Moule, ici je ne sentais aucune cohésion dans les textes et les histoires. Tout était assujetti à faire des blagues à saveurs anales ou phalliques. Oui je sais, il y en avait aussi beaucoup l’an dernier, mais on y sentait un fil conducteur. Ici, il n’y a rien de ça. On saute carrément du coq à l’âne constamment.

Pourtant le spectacle avait des bonnes pistes, par exemple, l’introduction où Frite et Moule nous parlent du décès de leur frère Sauce. Ou encore, lorsque Dom joue le père de famille frustré. Les chansons que Maxime a composées pour le spectacle sont aussi très bonnes, surtout celles qui accompagnent les aventures de Célestin. Ou encore, le numéro traitant du viol avec de la danse contemporaine sur des rythmes d’une mélodie des Smashing Pumpkins.

Si l’an dernier les aventures de Célestin volaient la vedette, cette année son histoire est malheureusement un des maillons faibles du spectacle. Surfer sur les vieilles blagues de pénis de l’an dernier avec Célestin n’étaient malheureusement pas une super idée,  j’aurais aimé qu’on amène le personnage plus loin et ailleurs. Il en va de même pour la partie qui est une sorte de théâtre de marionnette pour adulte. Les textes étaient faibles, j’avais l’impression d’assister à du remplissage de temps.

En gros, je suis sortie de là avec la nette impression d’avoir vu un produit final un peu bâclé, fait à la va-vite, une sorte de Passe-Partout sur l’acide qui aime un peu trop les gangs bang. Oui je sais, c’est gros comme comparaison, mais c’était l’impression que j’avais. Je pourrais y aller plus doucement et dire que ce spectacle c’est un peu comme La Matrice 3. On avait hâte de le voir, on en avait besoin pour boucler la boucle, mais au final, BOF.

Ça arrive à tout le monde de faire des erreurs, je vais continuer d’aimer les Pic Bois quand même, j’ai hâte de voir leur prochain projet, parce que des erreurs, ça arrive à tout le monde.

Je vous conseille tout de même d’aller voir le spectacle, parce que si vous avez vu les 2 premiers Opus, ça serait un peu triste que vous manquiez le 3e parce que vous avez lu mon papier.  Les gars ont travaillé quand même fort et vous êtes capables de vous faire vous même votre propre opinion. Et si vous trouvez que j’ai tord, gênez-vous pas pour venir m’en jaser, j’aime toujours ça échanger avec mes lecteurs.

PS Les Pic Bois, I’m still loving you comme le dirait Scorpions.

FRITE ET MOULE LA CHASSE, 13-15-17-19-21-22-24-25-26-28-30-31 juillet et 1er août à l’Espace Zoofest ( ancienne Cinérobothèque)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s