Cabaret des Maudits Français- Édition 2014

Cette année, j’ai ouvert mes festivités Zoofest avec le Cabaret des Maudits Français. On les négligent trop souvent, parce qu’on ne les connaît pas nécessairement, oui on ne les a pas vus 32 fois en reprise au Canal D ou à MAtv, mais je vous garantis, Zoofest, vont chaque année nous trouver la crème de la crème de ce qui se fait en humour émergeant l’autre côté de l’océan !

super franc¸ais

L’animation de ce 6e Cabaret des Maudits Français a été laissée entre les mains du sympathique et surprenant Bun Hai Mean, alias le Chinois Marrant. Sa tête vous dira sans doute quelques choses, car il était parmi nous l’an dernier et il avait tant aimé son passage à Montréal qu’au lieu de rester 2 semaines, il est resté 1 mois et il est même revenu ce printemps. Il y a une histoire d’amour qui se tisse entre Bun et le Québec ( mais je vous en parlerai plus longuement dans un autre billet- j’ai prévu aller voir son 60 minutes !). En gros, vous devez savoir que Bun fait partie de la gang à Kheiron, mais aussi du Jamel Comedy Club, et qu’il tourne pas mal ces temps-ci à Paris. Entk, selon son Facebook, il avait pratiquement des spectacles tous les soirs avant de s’en venir ici.

Lors de mon passage, c’est l’humoriste Youssoupha Diaby a vite détendu l’atmosphère et nous a amené dans on univers en nous rappelant le fait qu’il était noir et très grand. D’ailleurs il nous a fait remarqué qu ‘ « On ne dit jamais à un obèse WOW tu devrais faire du sumo », en lien avec les commentaires qu’on lui fait sur le fait qu’il devrait jouer au basket vu sa taille. S’en est suivi une série de blagues sur les différents sports qu’il pourrait pratiquer.

Blanche Gardin, Cabaret des Maudits Français, Zoofest 2014 photo Marie Jetset

Blanche Gardin, Cabaret des Maudits Français, Zoofest 2014 photo Marie Jetset

Par la suite, nous avons eu la présence de la seule fille du spectacle, Blanche Gardin. Je ne connaissais Blanche que de nom, pour l’avoir vu mainte fois mentionné dans les statuts Facebook de Bun. J’ai été plus que ravie que de plonger dans son univers. Sous ses airs de fille sage et posée, se cache pourtant une humoriste qui a beaucoup de mordant. En fait, elle nous envoie ses blagues en pleine gueule sans qu’on est eu le temps de les prévoir. «  Une rigolade vaut un bon steak, ça explique pourquoi tous les végétariens font la gueule » a-t-elle lancé en entrée de jeux. Après quelques brèves analogies Québec-France, nous avons pu en apprendre plus sur sa vie de trentenaire célibataire, de ses habitudes sexuelles. D’ailleurs elle nous parle beaucoup de sexualité, mais sans être vulgaire ni déplacé. En fait, c’est elle qui a fait l’une des meilleures blagues sur le porno : «  Pas obligé de refaire le porno à la maison, ce n’est pas une émission de cuisine ». Ses 8 minutes m’ont paru aller à la vitesse de l’éclair. J’ai si adoré que je suis présentement à essayer de reformuler mon horaire pour la caser à quelques parts, elle nous offre un 30 minutes de matériel en compagnie de Youssoupha. Si vous aimez habituellement l’humour d’une Cathleen Rouleau ou d’une Mélanie Couture, vous serez vous aussi conquis par Blanche.

Ensuite, nous avons eu Pierre Crosse qui est venu nous faire de l’humour techno avec sa vidéo et ses PowerPoint. Technique intéressante, mais sujet un peu trop commun, la sexualité. Reste que l’effet comique était là. Je suis curieuse de découvrir son 30 minutes de matériel à lui aussi.

Kyan Khojandi, Cabaret des Maudits Français, Zoofest 2014 Photo de Marie Jetset

Kyan Khojandi, Cabaret des Maudits Français, Zoofest 2014 Photo de Marie Jetset

Après, en surprise et pour le bonheur de plusieurs, la présence de Kyan Khojandi, alias le gars de Bref. Oui vous savez cette série qui a fait un tabac partout dans la francophonie et dont on a même fait un clin d’œil lors de l’avant-dernier Bye Bye. Bref, il a brisé la glace en nous parlant brièvement de Bref et comment les gens s’adressaient parfois à lui. S’en est suivi un monologue sur le thème de la masturbation ( oui apparemment c’est un sujet récurant cette année chez nos cousins Français).

Par la suite, ce fut au tour de Krystoff Fluder de venir sur scène.D’entrée de jeux il brisa la glace pour nous parler de son nanisme en nous disant : «  Non ce n’est pas une illusion d’optique, vous êtes biens au premier rang ». S’en est suivi quelques anecdotes sur sa vie en étant une petite personne. Sérieusement, il nous amène loin des clichés et c’est tant mieux.  C’était rafraichissant.

Il y avait un dernier humoriste après lui, mais malheureusement, faute de temps, j’ai dû quitter la salle pour me diriger vers le théâtre La Chapelle, ou mes autres spectacles m’attendaient.

L’édition 2014 du Cabaret des Maudits Français est une excellente édition, courez la voir vous aussi, vous ne serez pas déçus, je vous le garantis !

CABARET DES MAUDITS FRANÇAIS

11-12-13-14-16-17 JUILLET AU MONUMENT NATIONAL

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s