Carnet de voyage: Val-d’Or

Encore une fois, j’ai traversé le parc de La Vérendrye pour me rendre dans une des villes que je chéris le plus au Québec, soit la merveilleuse ville de Val-d’Or.

Cette année, c’est comme jury du concours de la relève de l’humour que j’ai été invité à Val-d’Or. J’ai donc décidé de ranger mon ordinateur quelques jours et de prendre le temps de bien vivre mon voyage. Parce que Val-d’Or ça se vit, Val-d’Or c’est une expérience en soi, c’est une vague d’amour, une rencontre de gens passionnés, des amoureux de la vie, leur ville, leur région. Val-d’Or c’est tout simplement inspirant.

Jour1

Ça ne faisait pas 1h que j’étais arrivée que j’étais déjà dans une salle de spectacle pour contempler le dernier spectacle en région de la tournée de la cohorte 2014 des finissants de l’École Nationale de l’humour. J’ai adoré mon expérience. Ils étaient détendus, amusés, ça paraissait que le spectacle était bien rodé. C’était aussi très intéressant de découvrir cette gang dans un endroit où ils sont inconnus de tous. Parce qu’on va se le dire, parfois quand la salle est composée de 50% de ta famille et tes amis, bien ça biaise les rires, on ne fait plus la différence entre ce qui est vraiment drôle et ce qui est malaisant. Je pense que je vais commencer à aller les voir hors Montréal dorénavant.

Finissants 2014 de l'École Nationale de l'Humour, #FHAT2014 photo par Gerry Perry

Finissants 2014 de l’École Nationale de l’Humour, #FHAT2014 photo par Gerry Perry

Lors de ce spectacle, j’ai été absolument charmée par le texte et la performance d’Ève Côté. Je ne la connaissais pas du tout avant mon passage à Val-d’Or. Après son numéro ou elle nous avoue sa passion pour les produits de la boutique TVA, j’avais qu’une seule envie, devenir son amie ( et aussi suivre sa carrière, je suis pas mal certaine qu’elle ira loin ; elle a un ton humoristique assez universel/ je dirais même qu’elle fait penser à une jeune Korine Côté, oui oui). Fac depuis jeudi, on est devenue amie Facebook, YEAH !

Sinon mention honorable à Francis Lemieux ( que je ne connaissais pas du tout  lui non plus, même que je suis pas mal sûre que s’il ne m’a jamais dit qu’il était étudiant à l’ENH j’ai dû lui faire payer ses entrées dans les shows d’humour ou je travaille, ouin…). Lui aussi on aime son ton moqueur, mi-baveux, mi-fou du roi. Une personnalité scénique  attachante et un texte touchant. Si ses autres textes sont aussi savoureux que son numéro de tournée, lui aussi vous risquez de voir son nom un peu partout dans les prochains mois.

Enfin, j’étais heureuse de voir que Philippe-Audrey Larrue-St-Jacques poignait autant en région qu’à Montréal avec ses textes aux verbes recherchés, mais aux phrases frôlant l’univers de l’humour absurde. J’ai la chance de connaître Philippe depuis quelques années, il s’épanouit bien dans sa carrière d’humoriste, lui qui vient à la base du théâtre. S’il continue dans cette veine, il pourra lui aussi grandement faire sa marque dans le milieu de l’humour.

J’ai fait une vidéo avec eux après leur spectacle. Par contre,  7h de route, un dîner trop loin, une Boris à l’Orange trop alcoolisée (merci Charles Deschamps), et un 30 ans bien sonné, font que mon entrevue est peu présentable à vous chers lecteurs. C’est dommage, j’aurais pu vous présenter les autres de la cohorte, aussi sympathiques et attachants, mais ça sera pour une autre fois !

Jour 2

Je pensais que le lever serait difficile après la journée de la veille et le fait qu’avec la gang du festival j’avais été découvrir Le Prospecteur, la nouvelle micro-brasserie, lieu trendy par excellence à Val-d’Or. Mais non, ça allait, je n’étais pas trop amochée et mon déjeuner du Foreur pris chez Bénédictine m’ont mis d’attaque pour un après-midi de travail ( ouin je devais finir des trucs pour un contrat que j’ai).

En douce, j’ai été porté dans la chambre de Mariana Mazza un cadeau d’anniversaire, dont celle-ci était la fête le lendemain. (Pour les curieux, je lui ai donné des leggings Grumpy Cat, question d’aller avec sa collection de vêtements qui sortent de l’ordinaire). Ensuite, j’ai été souper avec elle, et d’autres amis au fabuleux restaurant Habaneros. Ce resto, c’est un genre de Subway mexicain. Tu choisis entre tacos, burritos ou quesadillas, ensuite ta viande et tes garnitures. C’était tout simplement EXCELLENT ! Mon seul regret ? Ce restaurant ne se trouve qu’à Val-d’Or. C’était le repas parfait pour me mettre d’attaque pour le spectacle du soir ou j’étais jury.

La soirée était parfaite. Il faisait beau, chaud ( du moins jusqu’au couché du soleil, quand le soleil a laissé place à dame la Lune, nous sommes passé de 25 à 10 C. Mais bon, après la canicule montréalaise, on ne s’en plaignait pas trop).

Panorama sur la Cité de l'or, photo par Marie Jetset #FHAT2014

Panorama sur la Cité de l’or, photo par Marie Jetset #FHAT2014

Je vous parlerai des galas dans un autre billet.

Sous la tente VIP, des cadeaux nous attendaient sur les tables, les commanditaires, les assurances Harmonia, nous avaient amené du thé et des biscuits. C’est le genre de petites attentions qui font du festival de Val-d’Or quelques choses d’extraordinaires. D’ailleurs à ce sujet, le jour de mon arrivée, dans ma chambre, j’ai trouvé un magnifique livre de photo sur la région de l’Abitibi-Témiscamingue, dédicacé par tous les membres du #FHAT. Je dois vous avouer que ce cadeau m’a beaucoup émue, je ne m’attendais pas à recevoir autant d’amour.

un des cadeaux que l'on avait sous la tente VIP. Merci Harmonia Assurance!

un des cadeaux que l’on avait sous la tente VIP. Merci Harmonia Assurance!

Après le gala du vendredi soir, nous  avons  été faire la fête un autre soir au Prospecteur. Ce fut une autre soirée mémorable, mais dont les détails vont rester à Val-d’Or haha !

Jour 3

Malgré le levé des corps qui fut difficile, puisque l’heure du déjeuner gratuit était passée à l’Hotel où nous logeons, nous en avons profité pour aller essayer le Café Balthazar au cœur de la 3e avenue. Les paninis y sont excellents et leurs pâtisseries à faire rougir d’envie tous les gourmands de ce monde. Situés à proximité du Tigre Géant, nous en avons profité pour y faire quelques emplettes, question d’avoir tout ce qu’ils nous fallaient pour aller nous amuser à la plage au courant de l’après-midi. OUI OUI la plage !!! En fait la ville de Val-d’Or en possède DEUX publics. Si toutes les activités en marge du festival avaient lieu à la plage Sagittaire, qui est attenante à un camping, nous avions jetés notre dévolue sur la plage Rotary, qui est sur la route entre Val-d’Or et Barraute.

Plage Rotary, Val-d'Or, photo par Marie Jetset

Plage Rotary, Val-d’Or, photo par Marie Jetset

C’était tout simplement à couper le souffle ! En fait, je ne sais pas si j’avais le souffle coupé par le paysage ou les petites rafales de vent ( sans doute un peu des deux). Une jolie plage au sable blanc, des belles vagues provenant d’un magnifique lac, 2 terrains de volley-ball et des balançoires pour les enfants. Avec le soleil et la belle température, nous étions comme j’aimais le dire à la Playa del Oro !

 

Les comics de sont partis un tournoi de volleyball avec des gens locaux! #valdorbaby

A post shared by Marie-Soleil Lalonde (@mariejetset) on

Les comics en ont profité pour faire des tournois de volley-ball entre eux, mais aussi avec des gens locaux. Ce fut un superbe après-midi ! En prime, nous avons même eu la chance d’avoir la visite de la brigade du bonheur de Coca-Cola !  Il ne manquait qu’un doigt de rhum dans notre cannette de coke pour se sentir comme à Cuba ou presque.

Après cette après-midi à s’ensabler et à prendre du soleil, nous avons été nous rafraîchir rapidement pour aller souper et aller voir le 2e soir de gala.

Sam Breton, Marie Jetset, Dominique Hébert ( du FHAT) et Jérémy Du Temple, photo par Gerry Perry

Sam Breton, Marie Jetset, Dominique Hébert ( du FHAT) et Jérémy Du Temple, photo par Gerry Perry

Après le gala, la fête s’est poursuivie au resto-bar l’Entracte. Si la soirée s’annonçait plutôt tranquille, quand les forains de Foutoukours sont arrivés au bar et se son mis à danser du continental, il n’en fallait pas plus pour que Jérémy Du Temple et Sam Breton les suivent dans leurs douces folies. Le party a pris. Ne jamais sous-estimer le pouvoir d’un continental, JAMAIS.

Et arriva le moment du continental! @jaydutemple @sambreton_ #fhat #valdorbaby

A post shared by Marie-Soleil Lalonde (@mariejetset) on

Dans un autre registre, la sangria de l’Entracte est vraiment dans mon top 5 des meilleures sangrias que j’ai bu ! ( Mais pas assez forte pour me faire danser du continental, haha)

C'était presque un colloque de l'humour à Val-d'Or avec la présence des boîtes GULP, Zéro Musique, Avanti, Phaneuf, Feedbacks et Entourage(absent de la photo). Photo de Marie Jetset

C’était presque un colloque de l’humour à Val-d’Or avec la présence des boîtes GULP, Zéro Musique, Avanti, Phaneuf, Feedbacks et Entourage(absent de la photo). Photo de Marie Jetset

Jour 4

Jour de pluie, on avait tous les yeux petits de la soirée magique qu’on venait de vivre. On venait de perdre quelques joueurs à la fête, Mariana et Virginie Fortin ayant repris l’avion vers Montréal au petit matin.

Le froid et la pluie nous donnèrent pas mal tous le goût de rester sous les couvertures à attendre le dernier gala du festival. En bon québécois, je vous dirais qu’on était tous un peu « patate ». Seuls Jérémy et Sam ont profité de leur journée pour aller visiter la mine. Pour ma part, j’ai été faire un saut au bureau de tourisme, je cherchais des cartes postales de Val-d’Or. J’en ai aussi profité pour aller découvrir le Hart. Je ne connaissais ce magasin de par une blague de François Boulianne, je me devais donc de découvrir cet endroit. J’ai été déçu, ce n’est pas aussi exotique que le Tigre Géant.

 

Aujourd'hui, on a visité une mine d'or. @sambreton_ #tothewindow #totheABITIBIBABY #berriàminuit #riremaisrire

A post shared by Jay Du Temple (@jaydutemple) on

En soirée, la pluie était intermittente sur les festivaliers, mais même lorsqu’il pleuvait à boire debout, il restait là dans leur chaise de parterre, vêtu de plastique à rire de bon cœur. Je les trouve passionné ces festivaliers !

Cette année, la mode était au continental @sambreton_ @simonleblanc @jaydutemple @festivalhumour_at

A post shared by Marie-Soleil Lalonde (@mariejetset) on

Nous avons fini la soirée et le festival à l’Entracte (nous voulions aller au Prospecteur, mais ils sont fermés les dimanches L ). Nous avons refait une dernière fois le monde, en n’oubliant pas d’applaudir chaque organisateur qui venait nous rejoindre au bar.

Nous avons fait la promesse solennelle de revenir l’an prochain et moi de crier : «  puis-je prendre un abonnement à vie ? ».

Tous, le lendemain nous repartions vers nos petites vies montréalaises, avec le cœur gros de laisser derrière nous une si belle organisation.

Val-d’Or ça ne s’écrit pas, ça se vit, mais surtout ça te change une vie. C’est nostalgique et plein de mélancolie que j’aie retraversé le parc de La Vérendrye.

À bientôt Val-d’Or, tu me manques déjà!

xx

Publicités

6 réflexions sur “Carnet de voyage: Val-d’Or

  1. alors on t’attend l’an prochain, touchant ton carnet !! cest vrai quon est bien a val-d’or, après 10 ans a Montréal je suis revenu … montreal me manque mais pas autant que valdor me manquais quand jétais parmis vous. au plaisir de te voit lan pronchain,… vive val-d’or !!!!!

  2. Mais quelle plume !! J’ai savouré ton carnet jusqu’au bout & pour ceux & celles qui pense que Val-d’or c’est juste le parc..les bars et les mosquitos..MERCI de leurs faire sentir carrément autre chose !! 🙂
    Comme tu dis si bien..Val-d’Or ça se vit mais l’Abitibi-Témiscamingue est un rubis qu’ont aime chérir !

  3. Merci de tous ces beaux compliments pour notre ville! Si vous voulez, je vous rajouterais bien quelques addresses supplémentaires à ajouter à votre agenda à votre prochaine visite à Val-d’Or: Choco-Mango (Les meilleurs chocolats (noir, au lait, blanc) des cup cakes à couper le souffler, de tout pour les dents sucrées.), La piste cyclable au chalet de ski de font (ou l’arrêt pour le chalet récréatif), Plaisir de la Table, qui ont toutes sortes d’accessoires et de cadeaux à ramener au amis. Nous avons aussi deux galleries d’artistes qui vendent de belle creations ( Fusion d’art et Connivence), Pour une bonne grosse assiette il y a le PizzaBella et le Kosta. Il y a encore beaucoup de trucs à découvrir dans la region 😉

    • Oui Choco-Mango j’ai reçu de leurs produits en cadeaux, mais le temps m’a manqué pour aller découvrir leur boutique. Merci beaucoup des suggestions, j’en prends bien note et je les ferai lors de mon prochain passage dans votre ville! Merci 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s