Sister Act: « le spectacle des soeurs qui chantent »

C’est avec excitation que je me suis retrouvée hier à la première médiatique de Sister Act. Mon amie qui travaille dans une des plus grosses boîtes de prod. en ville c’était vu  recevoir une paire de billets de son patron. Il n’en fallait pas plus pour qu’elle m’invite via texto et que moi je cours comme une folle dans la maison en criant «  Je vais voir Rock’N Nonne ! »

Il faut dire que j’ai une relation particulière avec Rock’N Nonne. Enfant, ma voisine c’était ma grand-mère, et la chanceuse, l’été venu, avait un gros mastodonte d’air climatisé dans une des fenêtres de sa maison. Bref, quand il faisait 35, au lieu d’aller me baigner, parfois j’aimais aller m’asseoir contre elle dans son sofa, a regardé des films qu’elle m’avait envoyés loué au Vidéo Mix. C’était immanquable, elle s’endormait toujours durant les vues, toujours, sauf quand il s’agissait de Rock N Nonne. Fouillez moi pourquoi, cette histoire-là la captivait. Donc parfois, elle me donnait 5$ en me disant, « prend le film que tu veux, mais ramène celui des sœurs qui chantent ». Alors Rock’N Nonne, je l’ai vu souvent !

Photo par Marie Jetset

Photo par Marie Jetset

Hier soir, c’était donc avec beaucoup de fébrilité et d’émotions que j’allais voir le spectacle. Sans en connaître les chansons de la comédie musicale, je connaissais l’histoire par cœur. Vite je me suis laissée glisser aux rythmes des mélodies, je me suis attachée aux personnages.

Bien que celle qui joue Dolores sonne un peu faux quand elle est dans la partie théâtre de la comédie musicale, on oublie vite ses petites fausses notes lorsqu’elle se met à chanter et bouger. En fait, je pense que les « fausses notes » sont dues au texte, qui est plutôt en français international (lire presque française de France) mais avec une actrice qui joue avec un accent québécois. Ça ne marche pas. Il n’y pas juste son texte qui était comme ça, c’était le cas pour les personnages de Normand Brathwaite (Curtis, le pimp), Gary Fury ( l’agent Eddie) et certains autres méchants de la gang à Curtis. Mais sinon rien à reprocher à la production. Ça pis la sous-utilisation de Marc Hervieux. J’aurais voulu l’entendre plus souvent.

Les comédiennes qui jouent les religieuses volent carrément la vedette, surtout Suzanne Champagne. Je ne comprends pas pourquoi on ne la voit plus aussi souvent dans nos télés, car cette dame est GÉNIALE ! Le personnage de sœur Marie-Patrick était dessiné pour elle, comme une robe haute couture. France Castel aussi dans son rôle de Marie-Lazarus ne donnait pas sa place.  En fait, je pourrais continuer ainsi pour toutes les personnages de religieuses. Elles m’ont fait oublier les religieuses du film, c’est tout dire !

Mention spéciale aussi aux rôles secondaires et danseurs, surtout Mathieu Lorain-Dignard, (bien qu’il soit le petit-fils de la metteure en scène, la grande Denise Filiatrault) il nous a démontré toute l’étendue de son talent dans de multiples petits rôles secondaire dans la pièce ; policier, client de bar, enfant de chœur. Il est sur scène tel un poisson dans l’eau. J’avais vraiment l’impression qu’il mettait à profit  toutes les formations qu’il a eues, c’était beau à voir. J’espère que le verra plus souvent sur scène.

Dans un autre registre, fait à noter qu’il y a un ancien danseur de la Fureur dans la pièce. C’est le danseur plus grand et plus baraqué que les autres, Daniel Delisle. Le voir sur scène hier était un véritable #TBT.

Petite mention, hier le pape était joué par nul autre que M. le maire, Denis Coderre lui-même. Je me demande s’il y aura d’autres « pape vedette ».

Les décors étaient époustouflants, surtout ceux de l’église et du couvent des sœurs. Et les costumes étaient aussi très beaux. J’ai aimé les « robes à paillettes » des religieuses, un beau rappel de l’époque des messes à gogo, d’une époque résolument révolue.

Sister Act est vraiment un spectacle que vous devez mettre à votre calendrier cet été. Je sais que les billets sont un peu dispendieux (mais quand vous voyez tout ce beau monde sur scène, vous comprenez pourquoi) ; mais surveillez les rabais sur le site de Juste pour rire, souvent ils font des rabais de dernières minutes. Vous ne serez pas déçus.

Hier soir, j’ai quitté le St-Denis le cœur plein d’émotions. J’ai eu une petite pensée pour ma grand-maman, elle aurait adoré ce spectacle des « sœurs qui chantent ».

PS : Mme Filiatrault, si vous reprenez Sister Act l’an prochain, je verrais bien Mariana Mazza dans le rôle d’une des petites bums,  peut-être même le rôle que jouait Lauren Hill, pourquoi pas ? C’est beau rêver.

En souvenir….

(Veuillez noter qu’il n’y aucune de ses chansons dans la pièce Sister Act de JPR, mais je vous promets que les « nouvelles » chansons restent tout de même en tête).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s