Roller derby saved my soul

Cette année au Zoofest, du côté volet anglophone, nous retrouvons moins de spectacles de stand-up pur et davantage de shows à saveur théâtrale ou monologue à un personnage. C’est le cas avec « Roller derby saved my soul ».
Image
Dans un décor épuré ne contenant qu’une chaise et un sac sport, une jeune femme entre, popcorn à la main. Elle fait son entrée sur la musique du générique de Buffy the Vampire Slayer. Nous faisons alors la connaissance d’Amy, qui vient d’avoir trente ans, qui admire les super héros, comme Buffy (dont elle passe son temps à regarder sur dvd) et la princesse Leia dans Star Wars. Nous apprenons aussi qu’elle aurait espéré être rendue ailleurs à son âge, au lieu d’être «prise» dans un emploi de bureau qui ne la stimule pas trop et de ne pas réussir à avoir une discussion avec un barista qu’elle trouve de son goût, à part pour lui commander un café. Pour en rajouter, elle a une soeur, plus jeune, qui est plus aventureuse et qui réussit mieux qu’elle, selon Amy. Et c’est cette même soeur qui l’invite à assister à un match de roller derby.

C’est en voyant sa soeur jouée qu’elle apprend ce qu’est le roller derby et qu’elle devient envoutée par le sport où les joueuses lui font penser à… des super héros ! Sans trop savoir pourquoi, elle se dirige après le match à la table de recrutement et s’inscrit dans l’équipe, elle, la non-sportive, non-aventureuse. C’est alors qu’elle nous transporte dans sa nouvelle vie : le roller derby. Nous suivons Amy dans la découverte de soi, de sa quête à appartenir à un groupe, de se sentir utile, de devenir son propre héros.

« Roller derby saved my soul » est une pièce sympathique, une histoire bien ficelée qui nous est jouée et racontée par Nancy Kenny. Tout au long de la pièce, la comédienne joue Amy et interprète à l’occasion sa soeur, de façon 4e mur et en interagissant avec le public. La pièce est parsemée d’effets sonores bien dosés qui viennent appuyer l’histoire. Quoique tout soit bien construit, la pièce « Roller derby saved my soul » aurait peut-être besoin d’un petit quelque chose de plus. Peut-être serait-il intéressant que la danse du changement de costume soit plus chorégraphiée et que certains des moments sonores soient plus précis. Mais pour venir à la défense de la pièce, la salle où elle est présentée, le 2e étage du Café Cléopâtre, n’est peut-être pas propice pour ce genre de spectacle. Le public est installé non seulement en avant mais aussi sur les côtés de la scène qui est surélevée. Ce qui a pour résultat que les spectateurs sur les côtés n’ont pas toujours accès au jeu de la comédienne, bien qu’elle réussi à balayer du regard tout le public. L’acoustique de la salle aussi gêne un peu le spectacle. Une salle de théâtre aurait peut-être été un meilleur choix.

Mais cela n’empêche en rien que « Roller derby saved my soul » est un «feel-good» spectacle où le roller derby et les super héros de tous genres sont mis à l’honneur. Si la pièce est venue piquer votre curiosité à propos du roller derby, sachez que Montréal possède sa propre ligue. Vous trouverez toutes les infos ici : http://mtlrollerderby.com/

Il ne reste qu’une représentation à « Roller derby saved my soul », alors dépêchez-vous ! Pour tous les renseignements : http://zoofest.com/fr/spectacles/roller-derby-saved-my-soul

http://nancykenny.ca/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s