Pretending things are a cock

Il ne s’agit pas d’un show XXX. Et on n’y verra pas de vrais pénis. C’est ce qu’un avertissement sur écran nous dit.

Photo : Zoofest on Instagram

Photo : Zoofest on Instagram

« Pretending things are a cock » n’est pas non plus du stand-up comme nous avons l’habitude d’en voir. C’est plutôt un show qui allie images et histoires.

Un jeune homme autour de la trentaine entre sur scène et nous présente la venue de Jon Bennett. Il repart et tout de suite remonte, car c’est lui, Jon Bennett ! Après nous avoir fait part de l’avertissement à l’écran, il débute par nous défiler des photos de lui qui prétend que des objets sont des pénis.

On retrouve des gens, des statues, des éléments de la nature, et j’en passe. Tout est matière à faire un pénis, une fois que la bonne position pour prendre la photo est atteinte. On peut penser que le comique fait ça dans son salon, pendant une fête, avec des amis en boisson. Et bien non. Il y a quand même une démarche dans tout ça. Et un voyage d’environ 1 an autour du monde. L’australien s’est en effet promené un peu partout, ce qui nous donne des pénis en France (il nous surprend à ne pas utiliser la tour Eiffel !), en Pologne et même le Machu Pichu au Pérou !

PretendingThingsAreACock-fullMais, Jon Bennett ne fait pas que nous défiler des photos de lui arborant une face idiote en train de mimer un pénis. Certaines photos sont propices à nous raconter des histoires. C’est ainsi qu’il nous parle de sa famille, son enfance avec son frère pas gentil (avec lui particulièrement), la fois où il a fait croire à ses copains d’école qu’il connaissait le karaté, son obsession à porter des «flip flops» et une dernière histoire rocambolesque au Pérou.

L’australien est un très bon conteur avec une présence forte sur scène. Sa voix, projetée sans micro, nous transporte dans ses histoires. Mais étant habitué aux anecdotes inventées de certains de nos humoristes, on se demande si ce qu’il nous raconte est vrai ou si c’est de l’imaginaire. Certaines histoires, un peu longues et un peu moins intéressantes nous font conclure qu’il s’agit de faits réels, peut-être romancés par moment ?

Peu importe, car « Pretending things are a cock » est un spectacle divertissant, léger, agréable, où le mix entre images sur écran et performance sur scène se marient bien. L’humoriste sait nous séduire, surtout en utilisant des éléments montréalais en guise de pénis. Une attention particulière qui fait plaisir ! En espérant qu’il utilise la grosse colonne aux têtes de squelette qui se retrouve dans la salle de spectacle où il est en représentation pour en faire un «pretend cock» !

« Pretending things are a cock » est présenté aux Katacombes jusqu’au 17 juillet dans le cadre du Zoofest.

http://zoofest.com/fr/spectacles/pretending-things-are-cock

http://www.jonbennettcomedy.com/

http://facebook.com/pretendingthingsareacock

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s