Le show des Papas 2- irrévérencieux et attachant

photo par Marie Jetset

photo par Marie Jetset

C’est hier dans un théâtre Ste-Catherine bondé que j’ai pris plaisir à découvrir la deuxième mouture du Show des papas, composée cette année de Jérémie Larouche, Martin Félip et Mathieu Cyr. Avec deux anciens gars du Show XXX (Cyr et Félip), on ne pouvait s’attendre qu’à de quoi un peu crunchie et franchement nous avons bien été servis.

Comme l’an dernier, le spectacle est ponctué de divers vidéos mettant en scène les papas dans des situations loufoques (comme l’incident de l’enfant perdu ou encore le hockey-ruelle), mais aussi de charmants vidéos de présentations avec pour vedette la progéniture de nos comiques. Ces enfants ont de qui retenir, ils ont du verbe, de la répartie et sont extrêmement charmant, ça promet !

photo par Marie Jetset

photo par Marie Jetset

Dans leur premier numéro de groupe, on retrouve les 3 gars, gilet de hockey sur les épaules, bières à la main à discuter paternité telle que vécue dans leurs réalités. Mathieu le nouveau papa, avec sa liste de questions existentielles et Martin et Jérémie qui lui répondent le plus crument possible. Sans oublier le cours101 pour ouvrir une bassinette portative, c’est la portion « Gilles Latulipe » du spectacle. Un numéro d’entrée très divertissant, le genre de truc que je verrais bien dans le cadre d’un gala d’humour.

Mathieu Cyr, photo par Marie Jetset

Mathieu Cyr, photo par Marie Jetset

Mathieu Cyr est le premier à briser la glace en solo. Pour l’occasion, il a décidé de nous parler des difficultés qu’il a rencontré lorsqu’il essaya d’avoir un enfant, avec une partie très détaillée sur son passage dans une clinique de fertilité. Bien qu’il ne réinvente pas les blagues à ce sujet, on s’amuse tout de même avec ses figures de style. En parlant du vidéo porno qu’il y avait dans sa cabine, il a dit : « c’était comme si je me crossais devait un clip des BB ». Ensuite, il nous a parlé de l’importance de bien choisir le prénom de son enfant et de l’impact que cela pourra avoir dans un temps plus ou moins rapproché, comme lors de l’entrée à l’école.

Martin Félip, photo par Marie Jetset

Martin Félip, photo par Marie Jetset

Après un vidéo de 2 enfants qui refusent de présenter leur père parce qu’il leur fait parfois honte ( à la blague), c’est un Martin Félip plein d’assurance qui est monté sur scène. Lui qu’on a connu jadis dans un style d’humour plus de bars, est arrivé plus posé sur scène. Après une ligne du temps de l’évolution du caca chez l’enfant, «  un enfant, ça ne pue pas, mais ça chie de la moutarde », le naturel a vite repris le galop en nous faisant quelques blagues de bébés morts. Blagues que j’avais entendues dans le show XXX il y a quelques années. Étrangement au show XXX ces blagues n’avaient pas punché autant qu’hier soir au show des Papas, je trouve ça amusant. Afin de nous prouver qu’il n’est pas vulgaire, Martin nous a présenté le Livre du Zizi, un livre pour enfant qui explique la sexualité au plus jeune. C’est surprenant ce qu’on peut faire lire à nos enfants parfois. Oui Martin tu as gagné, tu as l’air d’un ange à côté des petits dessins pervers de cet outil d’apprentissage.

Jérémie Larouche, photo par Marie Jetset

Jérémie Larouche, photo par Marie Jetset

Enfin, Jérémie Larouche a clos la partie des numéros solos en nous parlant de plusieurs choses. Il a tout d’abord commencé en nous parlant brièvement comment il a eu ses enfants jeune et qu’il est toujours avec la mère de ceux-ci. « Ça fait tellement longtemps que je suis avec ma blonde qu’elle a fini par me dire lors d’une engueulade : «  je ne t’ai pas élevé de même » » a-t-il dit à la blague. Ensuite, il a enchaîné sur une anecdote à propos de sa plus jeune qui a récemment perdu sa première dent de lait. Apparemment que la fée des dents est plus chérante maintenant. Pour finir, il nous a parlé de sa plus vielle, une préado de plus en plus ado, se transformant plus en zombie qu’en future adulte. Une famille très attachante !

photo par Marie Jetset

photo par Marie Jetset

Le spectacle s’est clos sur un numéro de groupe, mené par Mathieu Cyr à la guitare, où les 3 gars nous ont chanté le bonheur des gros seins. Parce que les papas, avant d’être papa ils sont aussi des hommes.

Ce fut une très belle heure, j’en aurais pris plus, il me semble un format de 90 minutes irait bien à ce spectacle. J’étais assise dans une section de la salle qui contenait plusieurs parents et c’était vraiment bien de les voir se donner des petits coups de coude approbateurs. Même si vous n’êtes pas des parents, vous aurez du plaisir quand même, car ça reste à la base une grande source de divertissement. Personnellement, ça donne juste le goût d’avoir des enfants pour voir mon homme jaser bébé avec ces 3 gars-là.

À voir et à revoir, les 11 et 16 juillet 20h30, théâtre Ste-Catherine.

Si jamais vous tombés sur le charme de Mathieu Cyr, il sera en spectacle en version 60 min les 18-19-20 juillet 19h au Studio Hydro-Québec.

Si vous aimé le côté grand gamin de Jérémie Larouche, il sera au Show de Bébelles avec son acolyte Charles Beauchesne du 19 au 27 juillet 22h15 à la Ballustrade du Monument National.

Publicités

2 réflexions sur “Le show des Papas 2- irrévérencieux et attachant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s