60 minutes avec Louis T

Louis T, photo gracieuseté de Zoofest

La première fois que j’ai vu Louis T sur scène, c’était en 2008, à l’époque où il co-animait les lundis de l’humour au Belmont. Nouvellement diplômé de l’École nationale de l’humour, l’humoriste faisait tranquillement sa place dans le milieu, en compagnie des François Bellefeuille, Pierre Hébert et autres jeunes de la relève. Depuis, il a cumulé les honneurs et a fait rire sur les scènes les plus prestigieuses de l’humour au Québec. C’est un Louis T, à la hauteur de son succès, qui nous présente soixante minutes de son matériel dans le cadre de Zoofest.

Le spectacle s’ouvre sur un vidéo coup de poing où l’on voit des images saisissantes de notre monde moderne, entre autres, des enfants en famine au tiers monde versus des Américains obèses qui s’empiffrent comme si leur vie en dépendait. C’est l’actualité à la vitesse grand V qui défile sur l’écran posé sur la scène Hydro-Québec du Monument National. Tout y passe : pollution, manifestations, coupe à blanc, armes à feu, guerres, pauvreté, etc.

En arrivant ensuite sur scène, armé de son Ipad et vêtu de son classique veston-cravate, Louis T nous demande si ça va bien, ce à quoi l’auditoire répond évidemment oui. « C’est exactement ça le problème! » de renchérir l’humoriste. Effectivement, après avoir vu ces images, c’est un peu un problème.

Pendant une heure, Louis T aborde une foule de sujets, en passant par la bouffe bio, le divorce de ses parents, le Plan Nord, le métro de Laval et beaucoup plus encore. C’est un Louis T qui a parfois tendance à sauter du coq à l’âne, à bafouiller légèrement, mais qui a savamment ficelé et « punché » chacun de ses gags au quart de tour. Il sait brillamment sauter de blagues légères à d’autres qui portent plus à la réflexion. Il se trouve aussi le moyen de placer un gag à connotation sexuelle en parlant de la grève étudiante, ça c’est fort!

Louis T ne craint pas de tomber dans le  politically incorrect , notamment, en parlant des victimes du car surfing et des nains. C’est de l’humour intelligent que nous offre celui qui devait, à la base, se diriger dans le domaine de l’administration.

L’humoriste a pris de l’assurance au fil de ses années de pratique. C’est un artiste qui s’assume et qui ose tout en ayant une solide répartie quand un de ses gags tombe à plat; répartie qui réussit à faire irrémédiablement hurler de rire la salle pleine à craquer.

C’est donc une actualité dans tout ce qu’elle a de frustrant et de touchant qui sort en condensé de la bouche de l’humoriste qui assure présentement la première partie du spectacle de Louis-José Houde, présenté cet été à Gatineau. Une belle vitrine pour le jeune homme originaire du Lac St-Jean.

En parlant du registre des armes à feu, Louis T lance : « Il parait que c’est pas les armes qui tuent, mais bien les gens. Je propose alors qu’on lance un registre des imbéciles, à commencer par ceux qui possèdent une arme ». Lors d’un gag sur notre eau potable, il se questionne sur la réaction que pourraient bien avoir les Africains d’apprendre que nous déféquons dans de l’eau propre alors qu’eux doivent marcher des miles pour en récupérer pour leur alimentation. Louis T met en éclairage les absurdités de notre monde, de nos politiques et il réussit haut la main à discuter de sujets chauds et risqués sans fausse note.

L’humoriste avait tellement de matériel de qualité qu’il aurait probablement pu faire durer son spectacle encore longtemps, sans même que les spectateurs se fatiguent. À un moment où il avait un blanc et regardait son texte sur son Ipad, Louis T nous dit : « Ça se peut que j’aie à le regarder un peu, désolé. Mais t’sais, au prix qu’il m’a coûté, tu peux être certain que je vais le regarder ». Il était déjà tout pardonné; la foule riait à profusion, oubliant instantanément cette minime faille.

On voit bien que Louis s’amuse sur scène, c’est ce qui ressort de sa performance. Il sait habiter son environnement et créer un lien privilégié avec son auditoire. Après quatre ans de métier, il n’a définitivement plus rien à envier aux plus grands de l’humour, Louis T a officiellement sa place enviable bien à lui.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s