Paul F. Tompkins: Life’s Work

Paul F. Tompkins est un acteur et humoriste américain qui oeuvre dans le métier depuis 25 ans. Jusqu’au 30 juillet, il nous présente Life’s Work dans le cadre du Zoofest. Monsieur Tompkins se classe plutôt dans la catégorie « monologuiste » que « stand-up » puisqu’il nous raconte sa vie au lieu de nous bombarder d’une ligne un punch.

Comme le mentionne le titre de son spectacle, Paul F. Tompkins nous relate pendant une heure son cheminement côté travail. Et non, il ne nous nourrit pas de potins de stars ou d’anecdotes glamour. Ce n’est pas ce que vivent la majorité des comiques américains et ce n’est pas du tout ce que Tompkins a vécu. Nous pouvons affirmer qu’il a eu un parcours plutôt humble. Ou plutôt, un parcours qui rend humble !

Il a commencé à faire du stand-up à l’âge de 17 ans. Très difficile de vivre de son « art » à cet âge alors il se voit obligé de chercher un emploi : vendeur dans un magasin de chapeau. Ce n’est pas une job de rêve, mais plusieurs anecdotes savoureuses en ressort. Comme ces clients qui demandent à essayer le « chapeau de roi »… « euh, vous voulez dire cette couronne ! » de rétorquer Tompkins.

Tandis qu’il poursuit sa carrière d’humoriste, il enchaîne les emplois d’où il pourra puiser son matériel humoristique. Il a été commis dans un club vidéo de cassettes BETA, a vécu les belles années du stand-up américain dans les années ’90 et sa descente qui l’ont poussé à retourner travailler dans un club vidéo où il volait des films à tous les jours par amertume. Il nous raconte aussi comment il s’est retrouvé à côté de Tom Cruise pendant la lecture d’un scénario et son expérience dans le film « There will be blood » où on le retrouve de dos et flou pendant 3 secondes.

Les forces de Paul F. Tompkins sont qu’il est un bon conteur, qu’il n’a pas peur de l’auto-dérision et qu’il nous raconte des histoires auxquelles nous pouvons nous identifier (qui n’a pas déjà travaillé dans un emploi chiant ?). Il est posé, articulé et ressemble à un gentleman avec son habit et son noeud papillon.

Ce que l’on retire de ce spectacle (et que je mentionnais récemment à un ami), c’est que certaines expériences de vie ne sont pas des plus agréables au moment où on les vit, mais avec les années, elles peuvent devenir une source inépuisable de matériel pour créer … ou tout simplement de sagesse de vie !

Il ne reste que 2 représentations, dépêchez-vous et visitez le Zoofest.com

Vous pouvez suivre Paul F. Tompkins sur Twitter ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s