Louis C.K. : Word

 

Louis C.K.

 

C’est sans prétention que l’humoriste américain Louis C.K. clame qu’il «parle pour gagner sa vie» («speaking for a living»).  Deux ans après sa présence au Festival Juste Pour Rire, le Métropolis et les Montréalais l’ont accueilli à bras ouverts lors de sa visite du 21 octobre 2010 pour sa présentation de Louis C.K.: Word, son quatrième one-man-show.  Une fois de plus, il montre qu’il est maître de son art.

Ce personnage rempli cynisme et d’amertume nous exprime son incompréhension de voir des gens venir à ses shows.  Il a beau dire qu’il détient notre argent et qu’il peut facilement ruiner notre soirée, mais c’est avec aucune difficulté que C.K. nous l’a enchanté, faisant pleurer de rire plusieurs de ses fans.

Toute génération d’adultes a trouvé son comble.  Que ce soit en dépeignant le grincheux vingtenaire,  sa relation amour / haine envers ses deux filles, les rapports de couples ou les vices, chaque personne est interpellée. Ces thèmes sont récurrents dans l’ensemble de ses œuvres, mais l’homme de 43 ans sait constamment explorer des avenues et angles nouveaux.

De plus, le réputé auteur souligne la misère du Monde, critiquant ainsi de manière implicite (et paradoxale) l’individualisme, l’égo humain et l’inutilité de notre chialage excessif personnel; la société trouve toujours moyen d’être malheureux même si tout va bien.

En examinant sa carrière de scène, il est indéniable que le comique se perfectionne.  Cela peut sembler impensable puisqu’on le connaît déjà comme puncheur effréné dominant les planches. Dans Louis C.K.: Word, la fréquence de rires est accrue. Comparaisons, allégories, personnifications ponctuent ses anecdotes et observations.  Sans artifices ou mimiques exagérées, C.K. met en valeur ses talents d’acteur dans un jeu dosé.  L’humoriste honnête entre dans la peau de ses sujets afin d’exprimer le ridicule des comportements humains et biologiques.

Les gens dans la salle sont plus que simple public.  L’interprète dans la série Louie nous permet de pénétrer sa bulle nous donnant l’impression d’être son interlocuteur direct et de vivre des expérience avec lui.

Nombreuses représentations métaphoriques parsèment le show. Celle de son sommeil profond et de ses rêves est particulièrement mémorable; un univers chocolaté,de bien-être et d’érotisme antique et exotique.

Les antithèses qu’il utilise sont marquantes.  La foule est souvent emportée par des vagues douces et réconfortantes que le pro du stand-up renverse sèchement avec une vision crue.  En guise d’exemple, l’opposition entre romantisme et sexe. Ou encore, il nous fait imaginer une cassette d’audition pour le film La liste de Schindler où des fillettes actrices innocentes crieraient des insanités…

Malgré la formule, construction de ses segments parfois répétitifs, le spectacle n’est jamais redondant et toujours efficace, laissant peu de chance pour respirer.

Après une heure et quart où on ne s’ennuie en aucun cas, on attend déjà son retour avec impatience.

D’ici là, vous pouvez visionner son 3ème show solo Hilarious.

http://www.louisck.net

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s