Philippe Bond, un humoriste de sa génération

L'affiche officielle du one-man show de Philippe Bond

C’est avec grand plaisir et excitation que j’ai eu la chance d’assister ce mercredi 29 septembre à la première médiatique montréalaise du premier one-man show de Philippe Bond. C’est dans un théâtre Saint-Denis (Saint-Denis 2 pour être plus précise) que tout le gratin médiatique et humoristique québécois c’était donné rendez-vous pour voir en performance celui qui a ouvert jadis 412 fois les spectacles de Louis-José Houde.

Dès ses premiers gags, le public était conquis, suspendu aux lèvres de ce jeune humoriste nous racontant ses anecdotes de vie, qui doit-on le mentionner tourne beaucoup autour de sa famille. On doit le dire, Philippe Bond est quelqu’un étant très proche de ses parents et ses frères et soeurs, qu’il dit d’ailleurs être durant le show ses meilleurs amis dans la vie. Ses meilleurs gags sont d’ailleurs sur de savoureuses histoires tournants soient autour de son paternel ou de ses charmants neveux. Selon lui, tout ce qui nous raconte est basé sur des faits réels, ce qui rend le tout encore plus attachant.

Bien qu’on sentait un brin de nervosité, mais une nervosité tout à faite saine, Philippe Bond maîtrisait parfaitement ses textes, ses mouvements, son interaction avec le public était bien dosé, on sent l’essence du travail de Joseph St-Gelais à mise en scène. (Pour ceux qui ne replacerait pas Joseph St-Gelais, il était professeur à l’école nationale de l’humour, il a fait les mises en scènes de Louis-José Houde, et cette année on a pu le connaître en tant que juge à En route vers mon premier gala, présenté à Vox). Le décor scénique était simple et efficace, sa sobriété ne nous distrayait pas des histoires racontées par Bond. Autre point positif à ce spectacle, la musique de tout le show est une gracieuseté du groupe montréalais internationnalement connu, Beast.

Pour compléter le tout, à cette première, à la sortie on nous a servit des brownies, faisant ainsi un sympathique rappel de l’une des blagues du spectacle. On aime aussi ses post-it collés sur tous les programmes, qui sont selon moi le meilleur rappel d’un gag, mais surtout un des plus touchant. Vous comprendrez à votre tour en voyant ce spectacle, parce que vous vous devez de le voir!

Les gens de ma génération, les 25-35 se reconnaîtront sans aucun doute dans les anecdotes et histoires que nous raconte Bond, puisque faisant lui aussi partie de notre génération, on a donc les mêmes référant et on a tous vécu à quelque part, un certains moments donné une version personnelle de cette histoire. Les plus jeunes voudront l’avoir comme oncle, car il est sans doute l’oncle avec l’attitude la plus cool de la planète; et les plus vieux y verront en lui leur fils, leurs neveux, celui qu’on veut tous avoir dans notre famille finalement.

Philippe Bond en tournée partout au Québec, bientôt dans une salle près de chez vous!!

PS: Je tiens à remercier personnellement M. Mathieu Gaudreault des Productions FPLF de m’avoir invité en tant que média à cette première.
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s