Sauver les Apparences et Insurgé

Dans le cadre du Zoofest cette année, 5 humoristes ont eu la chance de démontrer leur grand talent en nous présentant un spectacle à la one-man show d’une durée de 60 min. Ce fut le cas de Martin Perizzolo et Guillaume Wagner.

Pourquoi vous présenter ces 2 artistes dans un seul et même billet ? La raison est fort simple, ce sont les deux humoristes dont je connais plus le matériel. En fait, je devrais dire que je connaissais d’or et déjà tous leur gags. Ayant vu Guillaume toutes les semaines pendant 1 an à l’animation du St-Ciboire et suivant la carrière de Martin depuis plusieurs années déjà, leurs anecdotes n’ont plus de secrets pour moi. Mais surtout à leurs manières ils traitent de la bêtise humaine.

N’allez point croire que je n’ai pas ri, bien que je les connaissais déjà. Au contraire, une blague, lorsqu’elle est bonne on peut la rire un million de fois. Je suis sortie avec un mal de joues dans les deux cas et le sentiment de m’être bien amusée. Oui parfois je riais d’avance, connaissant le punch final, mais n’est-il point là gage du succès, comme une bonne balade pop.

Martin Perizzolo lors de son 60 minutes au Zoofest

Martin a impressionné son public avec son anti-one man show, très conceptuel, très intelligent, très à son image. La mise à scène, ses histoires de fictions frôlant l’anecdote personnelle. On aime le croire quand il nous parle de son écureuil, on vit sa frustration pour son 25cent et encore plus pour son 20$ et on pleure ses amygdales. Avec ses gags sur les enfants, on comprend qu’il peut être gore, avec ses blagues sur tétris on voit combien il est intelligent. On aime son verbe, surtout avec des phrases comme celle-ci : « Le battement d’aile d’un papillon en Californie peut tuer une pute à Shangai ». Seul point négatif…pourquoi avoir attendu si longtemps pour nous montrer l’étendu de son talent dans un vrai show ! Il aurait dû assumer bien avant ce talent, car Martin est un grand auteur, mais aussi un grand interprète. La fan en moi en redemande encore !

L'affiche officiel du 60 minutes de Guillaume Wagner

En ce qui concerne Guillaume, celui-ci c’est Insurgé sur la scène du studio JPR. Insurgé contre ces méfaits de la société, cette bêtise humaine qui domaine le monde. Rien ne lui échappe, du comportement féminin, à ceux des rappeurs, en passant la politique et même la mode. On comprend rapidement pourquoi c’est lui qui a été engagé pour réchauffer les salles de Jean-François Mercier, il n’a pas la langue dans sa poche et on aime. On adore lorsqu’il assume à 100% ses propos. Guillaume est un gars de logique, malgré toutes ses constatations il le dit lui-même : « on chiale mais on fait fuck-all ». Il tente tant bien que mal de nous conscientiser sur les femmes, la religion et l’homme en général.

Les deux ont relevé le défi de remplir un soir le Studio JPR, de nous faire rire aux éclats et de nous faire dire que 60 minutes avec eux c’est beaucoup trop court. Cette formule du 60minutes étaient par contre une belle manière de nous faire connaître les grands humoristes de demain. Dans mon cas, ça n’a fait que confirmer l’amour que je voue à leur plume et leur jeu!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s