Bill Burr – You People Are All The Same

Bill Burr au Zoofest, photo gracieuseté du Zoofest, via Flickr

Avec un titre comme You People Are All The Same, on sait que personne ne sera à l’abri des moqueries de Bill Burr pendant l’heure du show présente au Théâtre St-Catherine dans le cadre du Zoofest de Just For Laughs.

Après une brève première partie assurée par Hannibal Buress, Burr n’utilise aucun détour pour embarquer dans son matériel.  D’entrée de jeu, il affirme: « So I was watching TV the other day and there were these women yapping their mouths » (« Je regardais la télé l’autre jour et il y avait ces femmes qui chialaient »).  Dès lors, le ton du spectacle est établi : direct, provocateur et sans pitié.

Le stand-up américain s’acharne sur le travail maternel, la violence conjugale, la misère du king Tiger Woods et même son chien adopté. Les femmes et les races passent à la guillotine plus d’une fois.  Celui qu’on a pu apercevoir dans la très populaire émission Chappelle’s Show a tendance à décrire de manière approfondie ses sujets. Tellement qu’il dessine ses personnages dans la pensée des spectateurs. Il pousse toujours plus loin, passant par l’exagération pour blaguer amèrement et ironiquement.  Ainsi, rien n’est dit gratuitement. Il ne fait donc qu’illusionner la misogynie et transformer ses observations ethniques en « feel good racist jokes ».

À ses textes, Bill Burr s’ajoute un minimum de mimiques faciales efficaces et une bonne présence de scène.  Malgré tout, le public du 15 juillet s’est gêné pour participer et donner des réactions excellentes a l’humoriste, qui le méritait amplement.  Ce dernier a visiblement été déstabilisé par la grande écouté qui pouvait être confondue par de la froideur.  Il a dû retâter le pouls de la salle à plusieurs reprises en s’excusant d’avoir chaud, d’être off-beat et d’être peut-être allé trop loin.  Il n’a cependant pas à s’inquiéter car Burr était très attendu par la foule qui comblait le théâtre.  La plupart, étant ses fans, n’ont probablement pas été blessés.

De toute façon, tout le monde y passe; être heurté aurait été égoïste!

Dernière chance de le voir au Zoofest : 16 juillet à 20h30 au Théâtre St-Catherine.

http://www.billburr.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s