Entrevue avec Louis Morissette

Le 22 juin dernier, se tenait au Studio JPR la pratique du gala Morissette-Mercier qui aura lieu les 7 et 8 juillet prochain au Théâtre Saint-Denis dans le cadre du Festival Juste  pour Rire. Pour l’occasion, je me suis faufilée dans les coulisses afin de vous récolter une petite entrevue.  J’espère qu’elle vous plaira!

Louis Morissette en pratique de son gala

Q:Alors M. Morissette, qu’est-ce que cela vous fait de vous retrouvez sur scène avec une si longue absence?

R:Ça fait du bien, à la fois, ça fait très très angoissant. On cherche ses repères un peu sur scène, son aisance. De fois en fois, on se retrouve tranquillement. La scène c’est un métier, le mien maintenant est plus celui de scénariste télé, acteur, comédien.

J’ai beaucoup de respect pour mes collègues qui font de la scène. Je faisais ça avant, je trouve ça difficile de revenir. Faut que tu en fasses souvent pour être à l’aise.

Ce n’est pas demain la veille qu’on va arrêter de dire qu’il y a trop d’humoristes au Québec, puisque la relève est forte!

Q:Comment vous êtes-vous retrouvé à faire un gala JPR? Étiez-vous surpris ? Surtout si on pense au tourbillon des 2 dernières années?

R:J’ai été surpris, mais pas pour cette raison là. Comme ça faisait longtemps que je n’avais pas fait de scène, je ne pensais pas qu’on penserait à moi pour faire de la scène. Le tourbillon des deux dernières années n’est non plus pas synonyme de ne pas avoir eu du succès dans des projets, des projets qui ont très très bien marchés. Quand JPR voulait me rencontrer, j’étais convaincu que c’était pour du développement télé et qu’il cherchait quelqu’un pour écrire ou développer un projet. Quand on m’a donc offert le gala j’ai été surpris, mais surtout très flatté. Le fait que ce soit avec un ami (JF Mercier) est quelque chose de très rassurant. Les moments où je suis moins à l’aise, il prend le puck, et ça m’aide beaucoup.

La chienne est là, mais le plaisir est là également

Q:Ce sera un premier automne, depuis quoi, 4 ans où on ne retrouvera pas CA à la télévision. Qu’est-ce que ça vous fait en tant qu’auteur, et acteur de ne pas voir votre « bébé » en onde cette année? Est-ce un petit pincement au cœur?

R:Non pas vraiment, CA j’ai l’impression que je l’ai laissé aller de mon gré évidemment, et puis je préfère de ne plus le voir en ondes que de le voir s’éterniser et décevoir les gens. Cela me permet de travailler sur d’autres projets, je vais revenir avec autres choses. Ça été une décision qui n’a pas été facile à prendre, mais une fois qu’elle a été prise, j’étais vraiment à l’aise avec ça. Le pire scénario ce n’est pas être loin dans l’écran mais être mauvais à l’écran.

Q:Je sais que ça fait longtemps que vous n’avez pas fait de scène, mais qu’est-ce que ça vous fait de voir autant de jeunes qui arrivent dans l’humour, la relève naissante. Qu’est-ce que ça fait pour un humoriste établit de voir la relève arrivée? Est-ce que ça fait un peu peur? Comment vous vous situer face à ces gens là?

R:Ça ne me fait pas peur, même que ça m’impressionne. J’ai été coupé un bout de temps de ça, je ne vais pas dans les soirées d’humour, les bars et tout, je ne les connais malheureusement pas. Là je débarque, je les rencontre et je suis impressionné  à quel point il y a des jeunes qui ont du talent. Et puis c’est difficile pour eux, c’est un milieu extrêmement contingenté.

Il y a 14 ans quand je suis sortie de l’école de l’Humour on disait qu’il y avait beaucoup d’humoristes au Québec, n’empêche que les Mecs Comiques on a réussit à faire notre place, à talent égal, plus facilement qu’avec les jeunes d’aujourd’hui. Maintenant il faut qu’ils fassent du bar plus longtemps, qu’ils bûchent plus longtemps, qu’ils fassent leurs propres différentes plateformes, vraiment plus longtemps que nous (les Mecs Comiques) on a eu à le faire. Ce n’est pas évident. Ce n’est pas demain la veille qu’on va arrêter de dire qu’il y a trop d’humoristes au Québec, puisque la relève est forte!

Q:Est-ce que pour vous le fait d’Avoir passé par l’ENH ça changé quelque chose dans votre vie ou vous penser que vous auriez pu arriver où vous êtes présentement sans passer par ce processus?

R:Quelqu’un peu très bien arrivé à ses fins sans passer par l’école de l’humour, moi par contre je n’y serais pas arrivé. Moi je ne suis pas assez, non pas insécure, mais plutôt précis pour me lancer sans repères. L’école de l’humour c’est un repère. Ça t’explique une méthode, une technique, ça te donne un réseau de contacts en sortant. Ça devenait tangible et cérébrale, un peu comme la télévision, rationnel. De faire un peu at large comme ça, ne sachant pas trop comment m’y prendre, y compris qui contacter, comme dans les bars, dire : hey je veux faire de la scène;  je l’aurais pas fait, je l’aurais jamais fait. Donc pour moi, c’est vraiment grâce à l’école de l’humour si je suis là.

Q:On a vu récemment dans les médias que vous alliez faire le prochain Bye Bye, comme téléspectatrice je vous dis Bravo, mais je me demande comme le reste du monde : Est-ce que vous avez un peu la chienne?

R:J’ai totalement la chienne. La chienne est là, mais le plaisir est là également. Le plaisir dans le temps qu’on écrit, une grande liberté, le fait qu’on peut dire des choses qu’on ne peut pas dire ailleurs; quand on tourne,  il y a tout ça aussi. Pour toutes ces raisons là, un dans l’autre, je m’oriente plus sur le plaisir. Je ne le créerai pas en pensant mal.

Drink de star!

Q:Quand on fait de l’humour de la relève, on est souvent payé en bière à la fin des shows, alors du temps où vous faisiez des bars, quels étaient vos ou votre boisson favorite?

R:La bonne vieille bière, tu as 22 ans, tu bois de la bière. Tu ne bois pas du bon vin, que de toute façon du connaît pas, tu bois de la bière. Une bonne Molson Ex!

Merci beaucoup M. Morissette de cette entrevue. Merci aussi spéciale à Mme Véronique Cloutier, sans qui cette entrevue n’aurait pas été possible. Comme je leur ai dit dans les coulisses du studio JPR ce soir là, je les aimerai dans les succès comme dans l’adversité!

Publicités

6 réflexions sur “Entrevue avec Louis Morissette

    • Salut Karl! J’en ai d’autres en banque! il faut juste que je trouve le temps de les retapper et les mettre en ligne 🙂

      De belles surprises s’en viennent!!! et si tu veux me donner des défis je suis partante, écrit moi sur mon courriel 🙂

      à bientôt!

  1. Bravo, J’aime beaucoup ce que fait Morissette. Tu lui a posé des bonnes questions, c’était agréable a lire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s